Le guide des pistes cyclables au Québec

PistesCyclables.ca > Les cyclistes

Les cyclistes
Les différents type de cyclistes rencontrés sur les pistes cyclables du Québec


Les cyclistes

Introduction
Sportif
Voisin
Urbain
Élève
Retraité
Famille
Itinérant
Livreur
Taxi
Dimanche
Touriste
Voyageur
Patrouilleur
Police


Pistes cyclables par ville et région


Pistes cyclables par catégorie


Les meilleures pistes cyclables au Québec


Information générale

 

Vélo de route usagé d'occasion à vendre à Montréal
vélos usagés

Vélo de ville ancien rétro vintage reconditionné à vendre à Montréal
vélos anciens restaurés

Achat - Vente - Location

Livraison gratuite partout à Montréal
Magasinez votre vélo ici...

StephaneLapointe.com - vélos usagés - Used Bikes - Montreal

 

Introduction

Jolie cycliste en vacancePlateau Mont-Royal à MontréalLe livreur a un vélo adapté, tricycle avec 2 roues plus petites à l'avant

Dans quelle catégorie de cyclistes êtes-vous ? Vous trouverez ici un description humoristique, stéréotypée et un peu cinglante des différentes catégories de cycliste que l'on rencontre sur les pistes cyclables. Tous les cyclistes partagent le même exercice, la même mécanique, le même rythme hypnotisant, et la sensation d'aller de l'avant. La vitesse de croisière plus naturelle, la chaleur produite par l'effort, l'adrélanine, cela nous motive! A cause de ses effets physiologiques et psychologiques conséquents à tous exercices physiques, les cyclistes sont plus heureux, dynamiques et sociables lorsqu'ils pratiquent leur sport. Si le vélo est un loisir, on le pratique pour le plaisir, pas par obligation. Il est facile d'aborder des inconnus lors des pauses et de démarrer une discussion. Si le vélo est un moyen de transport, ceux qui l'utilisent partagent souvent des valeurs communes, tel que la liberté de mouvement, la protection de l'environnement, l'économie d'argent et de problèmes en comparaison avec le transport par voiture, etc...Si vous avez un problème sur une piste cyclable, les autres cyclistes s'arrêtent volontairement pour vous offrir leur aide. Vous êtes perdus ? Des inconnus vous indiqueront le chemin à suivre. L'entraide et la solidarité est plus naturelle que dans la société en général car nous partageons une expérience commune, à cause du sentiment de vulnérabilité face au climat et à la nature, aussi les moyens limités à notre disposition. On se dit que si on avait un problème, on aimerait bien que quelqu'un nous aide, donc on aide les autres dans le besoin. La population en général a une opinion positive des cyclistes et sportifs. Ils suscitent même une certaine admiration.

Par contre le vélo n'est pas vraiment une activité sociale mais plutôt un sport solitaire. Si vous comptez sur la pratique du vélo pour rencontrer de nouveaux amis, on doit constater qu'en général le niveau de circulation sur les pistes cyclables est très faible, sauf sur les pistes cyclables en milieu urbain. Certes il existe des pistes cyclables en région qui sont achalandées pendant les beaux week-end du printemps et de l'été, mais c'est justement seulement les week-end, le jour, et si il fait vraiment beau. La vaste majorité du temps la piste cyclable est un territoire immense que seulement une poignée de personnes se partagent. Les pistes cyclables sont pourtant accessibles 24h sur 24, 7 jours sur 7 et du mois d'avril à novembre. Un jour magnifique de juillet, la semaine, même une piste comme le Petit Train du Nord est très peu achalandée.


Le sportif

Le cycliste de type "sportif" passe à vive allure sur un vélo haut de gamme. Il ou elle porte obligatoirement des vêtements de couleur voyante et des verres fumés de style moustique, même si le temps est sombre. Ils sont à toute fin pratique nus, avec seulement leur vêtement de lycra, pour sauver le plus de poids possible. Le sportif aime se faire remarquer et n'a pas de complexe avec son anatomie. Il fait du vélo pour le conditionnement physique, la sensation de vitesse, la performance. Les cyclistes de type sportifs pratiquent d'autres sports, sont compétitifs et ambitieux dans tous leurs projets. Sur une piste cyclable, les sportifs roulent seul ou en petit groupe de 2 ou 3, mais ils aiment rouler en gros groupe sur les routes car c'est plus rapide à cause de l'effet aérodynamique. Ils peuvent être membre d'un club de vélo dans leur région. Les sportifs peuvent pédaler de grande distance en une seule journée, mais seulement si les conditions sont très favorables, étant donné qu'ils ne transportent que le minimum. On ne voit jamais des sportifs le soir et rarement les jours de pluie, ils vont plutôt au gymnase faire du vélo stationnaire. Pour sauver du poids, le vélo du sportif n'a pas de garde-boue, porte-bagages, phares et autres accessoires qu'ils jugent inutiles, mais qui leur permettraient de rouler plus souvent et plus longtemps. On rencontre des sportifs sur toutes les pistes cyclables asphaltées et sur la route. Ils n'aiment pas trop les pistes en poussière de roche mais les utilisent à l'occasion. Dans la région de Montréal les sportifs se donnent rendez-vous sur le circuit Gilles Villeneuve sur l'Ile Notre-Dame. Ils peuvent y tourner en rond sur un circuit de Formule 1 de quelques kilomètres avec un revêtement parfait.

 

Les sportifs aiment rouler en groupe, c'est plus rapide_Les cuissards moulants, les couleurs voyantes, les verres fumés même lorsqu'il fait sombre, sont obligatoires.
Les sportifs aiment rouler en groupe, c'est plus rapide. Les cuissards moulants, les couleurs voyantes, les verres fumés même lorsqu'il fait sombre, sont de mise.

Le cycliste sportif se distingue par ses vêtements moulants et son vélo haute gamme__Le sportif n'aime pas se faire doubler, il est compétitif,  se colle à l'arrière et espère vous dépasser.
Le sportif n'aime pas se faire dépasser. On voit dans le mirroir qu'il y met tout le jus pour repasser en avant !

Les sportifs n'aiment pas se faire dépasser, encore moins par un type en cyclotourisme avec un vieux vélo et tout son attirail de camping! Quand vous dépassez un sportif, vous le voyez dans votre miroir redoubler d'ardeur pour vous rejoindre. Il sort dès les premiers beaux jours du printemps et continu à rouler jusqu'à tard l'automne. Il exhibe fièrement la distance qu'il a parcouru depuis le début de la saison sur son odomètre, et parle avec un mélange d'admiration et de jalousie de tel autre type qui a fait 5,000km de plus. Il change souvent de vélo car il est capital de suivre les innovations technologiques pour sauver du poids et rester à la page. Si vous n'avez pas un porte-bouteille en fibre de carbone vous faites pitié! S'il en avait les moyens, il s'achèterait un vélo en titane ou fibre de carbone fait sur mesure. Quand le sportif voyage, il le fait en groupe accompagné d'un véhicule pour le transport des bagages. Plusieurs participent aux voyages de Vélo Québec, tel que le Grand Tour et les Défis.


L'urbain

L'urbain demeure dans un quartier central d'une grande ville où il est plus simple de se déplacer à vélo qu'en auto, à cause des problèmes de stationnement entre autres. De toute façon, tout ce dont il a besoin se trouve à moins de 10 kilomètres de chez lui et c'est bien connu: plus vous demeurez proche du centre-ville, moins vous sortez de votre trou! De nos jours les filles et les femmes sont nombreuses sur les pistes cyclables urbaines. Dans ma jeunesse, il y avait très peu de filles qui utilisaient le vélo comme moyen de transport. Le cycliste urbain est souvent jeune, n'a pas d'enfant et vit en appartement. Il achète tout en petite quantité transportable à vélo. L'urbain roule le soir car les rues sont éclairées. Une fille roule le soir avec une autre fille. On voit aussi de jeunes couples.

Homme en cravate de retour du bureau

Le cycliste urbain n'est pas particulièrement sportif, le vélo est avant tout un moyen de transport pratique et économique. Si l'urbain utilise son vélo à tous les jours pour aller travailler ou étudier, il ne voit pas le vélo comme un loisir et ne va pas se balader sur les pistes cyclables pendant ses temps libres. L'urbain aime dire qu'il protège l'environnement en utilisant un vélo, mais si un copain arrive avec sa voiture et qu'il peut quêter une course, il délaisse joyeusement son vélo.

L'urbain possède un vieux vélo, parfois même antique, de type 10 vitesses, car il a moins peur de se le faire voler. Un cadenas qui vaut plus que le vélo est courant. Le vélo est mal entretenu car les citadins n'ont pas de coffre à outil et les intellectuels sont incapables de tourner une vis. De plus les loyers exhorbitants coupent sérieusement le budget du transport. Les plus courageux font du vélo en plein hiver sur un vieux vélo de montagne, les autres prennent le bus ou le taxi. L'hiver venu, l'urbain n'a pas assez de place pour ranger son vélo dans l'appartement, donc il le laisse sur le trottoir et les chasse-neiges le détruisent. Au printemps les carcasses de vélo sont une source gratuite de pièces détachées. Plusieurs beaux vélos anciens sont ainsi détruits à chaque année à cause de la négligence de gens qui se prétendent des écologistes. Un vélo pliant est une bonne solution pour les problèmes de rangement, ainsi que les vélos Bixi en location pour ceux qui vivent à Montréal.


Belle cycliste urbaine portant des vetêments chics et poussant un vélo confortable pour aller au travail_Plateau Mont-Royal à Montréal_Les femmes adoptent le vélo comme moyen de transport en ville.
_Remarquez les bottes de cette amie cycliste! Andrée-Anne utilise son vélo pour aller travailler mais elle aime faire le party après le travail._Observez la différence entre cette étudiante et les cyclistes de type sportif. Chacun son look, chacun son vélo._

Les vélos abandonnés, surtout pendant l'hiver, sont une source gratuite de pièces pour les cyclistes  débrouillards


Les "dimanches"

Les "dimanches" sont des adultes souvent célibataires entre 18 et 30 ans, qui ont le goût de se changer les idées sur la piste cyclable quand il fait beau l'été. Ils ont invités quelqu'un ou espèrent faire la rencontre de quelqu'un du sexe opposé. Ils travaillent ou étudient à temps plein, font du vélo pour se détendre et faire de l'exercice. Ce n'est pas un moyen de transport comme pour l'urbain. On en voit beaucoup dans les grandes villes, sur des pistes cyclables achalandées pendant les fins de semaine. Ils utilisent des vélo de toutes sorte, habituellement bien ajustés et entretenus car ils en ont les moyens. Les Dimanches essaient de faire une plus grande distance que la dernière fois et/ou de rouler plus vite. Ils restent à la maison si la météo prévoit la moindre averse ou température fraîche, ils ne roulent pas le soir. Ils aiment participer au Tour de l'Ile de Montréal et autres événements cyclistes dans leur région.

Les jours de semaine, les "dimanches" cèdent leur place aux retraités. Avec le temps, certains plus motivés organisent des voyages à vélo et deviennent ainsi des cyclistes de type "touriste", ou ils s'achètent un vélo de route haut de gamme pour rejoindre les sportifs. Ceux qui vont vivrent à la banlieu avec leur enfants deviennent des "familles".

Le cycliste de type "Dimanche" fait une balade sur les pistes cyclables pour se divertir les beaux jours de l'été. Travailleur, jeune et célibataire, il ou elle espère rencontrer l'âme soeur et avoir  une relation sexuelle, fait du vélo en attendant._Le cycliste de type "Dimanche" fait une balade sur les pistes cyclables pour se divertir les beaux jours de l'été. Travailleur, jeune et célibataire, il ou elle espère rencontrer l'âme soeur et avoir  une relation sexuelle, fait du vélo en attendant.

Aller à vélo au parc pour y lire un livre_Ma conjointe qui m'accompagne


Les retraités

Les retraités se baladent habituellement seul, en groupe de 2, ou en couple. Ils connaissent les autres retraités du coin et vont voir si un tel ou un autre a le goût de faire une "ride". Roulent en vélo hybride récent. Transportent des trucs comme une radio, de la bouffe, une bière. Ils parcourent de moyenne distance en une journée. Les cyclistes retraités prennent leur auto pour aller essayer d'autres pistes cyclables dans la région. Les retraités ont des clignotants, des réflecteurs, un casque, parfois un drapeau et une radio qui diffuse du Elvis ou la radio AM. Ils ont amplement le temps de vous parler et posent des questions sur votre vélo. Ce sont des personnes actives qui occupaient souvent des métiers qui exigent une bonne forme physique, on rencontre par exemple des policiers, des pompiers, des professeures à la retraite. Les retraités sont de gros utilisateurs des pistes cyclables les beaux jours de la semaine, ils ont le temps d'en profiter! La fin de semaine, ils trouvent qu'il y a trop de monde et n'aiment pas se faire dépasser par des jeunes cyclistes de type "dimanches".

Dans certaines régions il existe des clubs de vélo pour les retraités. Ils roulent en groupe, partent le matin, toujours un jour de semaine, et font des balades de moins de 60km par jour. Il y a entre autre plusieurs femmes agées qui aiment pédaler en groupe, elles se sentent plus en sécurité, et aiment jaser avec leurs copines tout en pédalant. Parfois les retraités organisent des voyages à vélo et deviennent ainsi des cyclistes de type "touriste".

Les retraités sont de grands utilisateurs  des pistes cyclables, ils ont le temps  d'en profiter les beaux jours de la semaine._Les retraités ont toute la journée devant eux et ont amplement le temps de vous jaser.
Les retraités sont de gros utilisateurs des pistes cyclables les beaux jours de la semaine, ils ont le temps d'en profiter! La fin de semaine, ils trouvent qu'il y a trop de monde et n'aiment pas se faire dépasser par des jeunes cyclistes de type "dimanches"..

Le vélo est accessible à tous les âges._Club de cyclistes retraités
A droite, un club de vélo pour retraités dans la région de Québec.


Le voisin

Le voisin est un cycliste qui habite les environs et qui va faire un tour au dépanneur, travailler, étudier ou va faire un tour chez sa blonde ou son chum. Ce qui distingue le cycliste de type voisin c'est qu'il n'est pas habiller pour faire du vélo, il porte simplement le linge qu'il avait sur le dos avant de partir. Porte rarement un casque par exemple, parfois pédale avec des sandales de plage, n'a pas de bouteille d'eau ou autre équipement en prévision d'une longue balade. Il porte sous le bras une caisse de bière et le film qu'il a loué au dépanneur. Il fait un trajet de 3 km maximum sur un vélo bas de gamme, souvent un vélo de montagne car c'est la mode ou un BMX. Le voision est seul ou avec des amis du même âge. Le voisin espère s'acheter une voiture ou un scooter aussitôt qu'il en a les moyens. Si vous cherchez de l'information, par exemple où est le dépanneur ou restaurant le plus près, c'est à un voisin qi'il faut demander.

Pas de casque pour les voisins_Vente-trottoir sur le rue Fleury à Montréal_Les enfants du coins
Ce qui distingue le cycliste de type voisin c'est qu'il n'est pas habiller pour faire du vélo, il porte simplement le linge qu'il avait sur le dos avant de partir. Porte rarement un casque par exemple.


L'élève

Il y a encore des enfants qui utilisent leur vélo pour aller à l'école, malgrès le taux d'obésité croissant et la paranoïa parentale. L'élève quitte l'école à une heure précise à tous le jours, tous les enfants envahissent donc la piste cyclable en même temps. Ils roulent tous collés ensemble et jasent entre eux, ignorant les autres cyclistes. Ils ont pour consigne d'ignorer les étrangers, surtout les hurluberlus sur la piste cyclable. Ils bloquent donc le chemin des autres et se croient invincibles car ils sont en groupes sur "leur" piste cyclable. Faire des remarques désobligantes sur les étrangers est de mise. Les élèves sont particulièrement fréquents dans les banlieus. Ils font 1 ou 2 km maximum sur la piste cyclable pour se rendre chez eux, sinon c'est trop loin et les parents préfèrent qu'ils prennent l'autobus.

Les élèves roulent sur un vélo trop petit ou trop grand, mais la selle est toujours trop basse. Les parents ne savent pas comment l'ajuster et croient qu'il faut que les 2 pieds touchent au sol à l'arrêt car c'est plus prudent. Si le vélo était bien ajusté à l'achat, les enfants poussent vite et la selle est trop basse après seulement quelques mois.

Groupe d'élève d'un collège privé _Elève de retour de l'école
A la fin de l'aprés-midi les éleves reviennent de l'école et roulent en groupe. A gauche des élèves d'un collège privé car ils sont tous habillés pareils et ce sont tous des garçons. A droite, la selle est toujours trop basse car les parents croient que les deux pieds doivent toucher au sol à l'arrêt.

Mes enfants


La famille

La famille est une groupe de cycliste incluant enfants et parents, qui font un bout de piste cyclable ensemble après le souper ou les week-ends. Parfois le père ou la mère tire une remorque avec le plus jeune à l'intérieur. Ils bloquent souvent le chemin car, en plus de la remorque, les plus jeunes ne veulent pas suivre les plus vieux et ils se disputent la première position. Soyez très prudent quand vous dépassez une famille. Un enfant ne pense pas à ceux qui suivent et freine brusquement pour remonter sa chaussette. L'enfant qui suit le heurte et la chicane commence, les deux s'accusant mutuellement. Quand ils vous aperçoivent, toute la famille cesse de rechigner, sauf la mère qui donne des ordres et réprimande sa troupe. Un des membre de la famille commence à accélérer par ce que vous l'avez dépassez et il est très fier d'avoir pu vous suivre sur quelques mètres. On ne voit jamais de famille après la tombée du jour et les jours de semaine avant 17h car les parents sont au travail. Aussi la météo doit être belle sinon la famille reste à la maison. Une famille fait habituellement quelques kilomètres pour se rendre à une destination précise chérie par les enfants, tel que le parc avec un gros module de jeux ou mieux encore, la crémerie où tous se régalent de glace au chocolat. On ne dit pas aux enfants "Venez faire un tour de vélo pour relaxer et admirer le paysage!" on doit plutôt dire "Allons à vélo jusqu'au casse-croute pour y manger une bonnne poutine et un cornet de crème glacée!".

En famille à Saguenay_Famille sur le traversier entre Québec et Lévis
Mes enfants, une amie et ma conjointe_En famille à vélo


Le touriste

Le touriste pratique le cyclotourisme, couche à l'hôtel ou à l'auberge de type B&B, mange au restaurant. Il transporte surtout du linge dans des sacoches arrières et aussi quelque objets dans une sacoche au guidon, parfois il a un sac à dos. On les observe surtout sur les pistes cyclables dans les régions de villégiature avec une bonne infrastructure touristique, tel que les Laurentides, Montérégie et Cantons-de-l'Est par exemple. Les touristes font environ 60 km par jour, ils voyagent en couple ou en groupe, jamais seul. Ils aiment le bain tourbillon de l'hôtel après une grosse journée de vélo. Il ont des vélos récents de type hybrides en bonne condition. Ils ne veulent surtout pas avoir de problème avec leur monture et font faire l'entretien dans un magasin spécialisé avant de partir pour en être certain. Leur vélo et leur sacoches sont achetés dans une grande chaîne. Les touristes sont en vacance et aiment faire du vélo en combinaison avec d'autres activités touristiques tel que visites de musée et dégustation de produit du terroir par exemple. Que ce soit pour une journée ou une semaine, l'objectif est de passer de belle vacance. Le touriste est habituellement un "dimanche" qui a prit goût au vélo. Voir aussi le voyageur. En savoir plus sur le cyclotourisme, l'équipement suggéré, le matériel à mettre dans ses bagages,...

Cyclotouriste d'un jour_Cyclotouriste faisant un pique-nique
touriste à vélo_Jolie cycliste en vacance
Le touriste porte des sacoches avec son linge et de la nourriture pour une journée ou deux. Il couche à l'hôtel ou dans une auberge. Voir aussi le voyageur.

Le touriste voyage à vélo et couche à l'hôtel.
Un touriste retraité qui voyage à vélo tout l'été sur les piste cyclables de sa région. Notez qu'il n'a pas de vêtement de vélo voyants ou moulants, mais du linge confortable. Il a plutôt investit dans une remorque et plusieurs phares pour être vu des automobilistes le soir. Ce gentil monsieurs parcoure des centaines de kilomètres à chaque semaine !


Le voyageur

Le voyageur pratique le cyclotourisme et fait du camping ou loge à l'auberge de jeunesse lorsqu'il est dans une grande ville. Il est débrouillard et indépendant, tout à fait capable de s'organiser tout seul. Il roule assez vite malgrés le poids qu'il transporte. Parfois chargé comme un âne, on le confond avec une moto ou un scooter. Il a tout ce qu'il faut pour se rendre à sa destination qui peut être lointaine. Après quelques jours il a la barbe longue et le teint bronzé, visiblement en vacance, et cherche le party ou la paix. Attention quand il vous dépasse, il est plus large et peu tirer une remorque. Le Voyageur possède un vélo de route tout équipé, avec des garde-boue et des phares pour la nuit. Il a parfois un objet fétiche fixé à son vélo qui le protège contre la malchance, par exemple une image de Saint-Christophe, le patron des voyageurs. Le Voyageur pratique d'autres sports mais ce n'est pas pour se mettre en forme ou pour perdre du poids, c'est simplement pour le plaisir. Il n'est pas rare qu'il soit fumeur par exemple. Aime la nature et le camping, n'aime pas le luxe, plutôt adepte de la simplicité volontaire, il cherche les aubaines. Il salut les autres cyclotouristes voyageurs qu'il croise. Il rêve de faire le tour du monde à vélo. Pour le voyageur expérimenté le cyclotourisme n'est pas seulement un loisir, un sport ou un moyen de transport, c'est un style de vie et une évasion. En savoir plus sur le cyclotourisme, l'équipement suggéré, le matériel à mettre dans ses bagages,..

Vélo de cyclotourisme_vélo de cyclotourisme_
Le voyageur transporte sa maison, il pratique le camping sauvage, il est un cowboy des temps moderne._Pour le voyageur, le cyclotouriste est un mode de vie, il rêve de faire le tour du monde à vélo._
Le voyageur transporte sa maison avec lui, surtout s'il pratique le camping et fait la cuisine sur le bord de la piste cyclable.

Enfant pratiquant le cyclotourisme_vélo tandem avec remorque
A gauche: il n'y a pas d'âge minimum pour pratiquer le cyclotourisme, mes filles de 10 ans et 11 ans m'ont accompagné en 2009. A droite: un tandem tire une remorque, on peut y mettre les baggages de 2 adultes.


Le patrouilleur

Le patrouilleur était parfois responsable de récolter les frais d'utilisation de la piste, mais de nos jours pratiquement tous les pistes cyclables du Québec sont gratuites. Le patrouilleur a maintenant la tâche d'assurer la sécurité, de faire respecter les règlements, d'aider n'importe qui dans le besoin, et de renseigner les touristes. Il y a peu de pistes cyclables qui ont des patrouilleurs. Il dit systématiquement "Bonjour!" à tout le monde. Si une belle fille (ou beau gars) vous dit soudainement "Bonjour!" en souriant, ce n'est pas parce qu'elle veut vous draguer, c'est fort probablement un patrouilleur! Le patrouilleur est parfois un retraité volontaire qui veut s'impliquer, participer, se faire des amis, mais habituellement c'est un jeune étudiant engagé pour l'été. Il espère qu'il y aura un événement pendant sa ronde pour changer sa routine et avoir des histoires à raconter aux autres patrouilleurs. Il transporte une trousse de premier soin et des outils dans ses sacoches.

Cycliste patrouilleur sur une piste cyclable
Un patrouilleur sur la piste cyclable Le Petit Témis au Bas-Saint-Laurent


La police

Dans certaines villes tel que Montréal et Chambly, des policiers à vélo patrouillent les parcs et autres lieux publiques achalandés pour faire assurer la sécurité du publique. L'été ce sont des cadets étudiant en technique policère. A Montréal il y a même une division de policiers à vélo qui patrouille les grands évènements, les nombreux festivals, etc... Ils utilisent des vélos de montagne robustes car le vélo peut parfois être vandalisé, être utilisé comme barrière, même servir d'arme défensive. Quoique les policiers intérogés disent qu'ils parcourent plusieurs millier de kilomètres par année, la majorité du temps on les voit stationnés à faire le guet.

102_3165102_2772
Policiers à vélo à Montréal et à Chambly


Le livreur d'épicerie

Assez courant dans les quartiers densément peuplés des grandes villes, les livreurs sont surtout aux services des dépanneurs et petites épiceries de quartier. Ils livrent de petites commandes au domicile des clients, souvent ces commandes sont faites par téléphone par des gens agés à mobilité réduite. On voit souvent une caisse de bière et des cigarettes dans leur panier. Ce service tend à disparaître étant donné la consolidation des dépanneurs en chaîne et la fermeture des épiceries familliales qui sont plus proches de leur clientèle. Le livreur conduit habituellement un vélo conçu spécialement pour la livraison, par exemple un tricycle avec gros panier et 2 roues à l'avant, plus petites que la roue arrière, pour accomoder le chargement et abaisser le centre de gravité. Ces vélos n'ont qu'une seule vitesse et on doit rétro-pédaler pour freiner, c'est peu commode dans les côtes.

Le livreur a un vélo adapté, tricycle avec 2 roues plus petites à l'avant _vélo de livraison au musée des sciences du Canada à Ottawa
A droite un vélo de livraison Raleigh Low Gravity Carrier, environ 1968, exposé au Musée canadien de la science et de la technologie à Ottawa. Ce "cheval de trait" très populaire fut introduit vers 1900 et produit pendant 70 ans. Plus d'un million ont été vendus à travers le monde. Son centre de gravité très bas le rend plus stable pour le transport des lourdes charges des commerçants. Si vous avez un vélo comme celui-ci à vendre, je suis intéressé à l'acheter pour ma collection, contactez moi.


Le liveur de courrier

Le courrier à vélo est un cycliste particulièrement téméraire, en bonne forme physique, habituellement un jeune homme. Les services de courrier qui les engagent, et les compagnies qui font appel à leur service, sont situés dans les centre-villes. Le temps est critique et les courriers doivent toujours filer à vive allure pour satisfaire la clientèle, d'où la nécessité de bruler les feux rouges, rouler dans le sens inverse de la circulation et en général de faire fi des règlements de la route et parfois de la courtoisie la plus élémentaire envers les automobilistes. C'est un métier dangeureux, surtout que le courrier travail toute l'année, y compris les jours de pluie et les froides journées d'hiver. Les courriers utilisent des vélos robustes et performants. Des pneus d'hiver à crampons sont disponibles...


Le taxi, le vendeur de crème glacée et autres entreprises à vélo

Les vélo-taxi sont très rares au Québec et servent surtout à divertir les touristes en leur faisant faire une balade dans un site intéressant. J'en ai vu seulement deux: un sur une piste cyclable de Québec (photo ci-dessous) et un autre qui semble à l'abandon sur la rue Mont-Royal à Montréal. Je ne crois pas que ce soit une entreprise rentable. Les calèches sont infiniment plus populaires pour ce type de balades.

vélo-taxi dans le Vieux-Québec
Vélo-taxi sur une piste cyclable du Vieux-Québec

Le premier boulot de ma vie, il y a plus de 30 ans, était vendeur de crème glacée sur un triporteur. Ce type d'entreprise existe encore et les tricycles utilisés semblent identiques à ceux de mon enfance. Ces vélos sont une grosse glacière très lourde sur 3 roues, un bloc de glace sèche garde le marchandise au froid toute la journée. Il y a une seule vitesse très basse et il est possible de monter des côtes abruptes, quoique péniblement. La vitesse de pointe est de moins de 10 km/h. La composante la plus importante est le carillon de 4 ou 5 clochettes pour attirer les clients. Il y a une poubelle à l'avant pour éviter que les enfants jettent leur déchet sur la chaussée. A mon époque la commission au vendeur était de 20% et une longue journée à pédaler au soleil pendant 10 heures pouvait rapporter au plus $25. Les prix sont élevés mais le choix et la qualité sont bons.

vendeuse de crème-glacée à tricycle
Vendeuse de crème glacée


L'itinérant

L'itinérant se voit surtout dans les petites villes. On le reconnaît par ses sacs de plastique de tout les formats accrochés au vélo contenant tout son capital. Souvent il pousse son vélo avec ses bras. Il fouille dans les poubelles à la recherche de bouteilles vides et de mégots de cigarette. Il a les cheveux et la barbes longues, à l'hygiène douteuse. Même l'été il porte beaucoup de linge. Il passe de longue heure sur son banc préféré et se parle à lui-même.

Accueil | Pistes cyclables par ville et région | Pistes cyclables par catégorie | Les meilleures pistes cyclables au Québec
Les types de pistes cyclables | Les cyclistes | Autres utilisateurs des pistes | La faune | Liens utiles
Le cyclotourisme | Route Verte | Sentier Transcanadien

Le guide complet des pistes cyclables au Québec
par Stéphane Lapointe