Le guide des pistes cyclables au Québec

PistesCyclables.ca > Critères d'évaluation des pistes cyclables > Aménagement et mobilier

Aménagement et mobilier des pistes cyclables et voies cyclables
Abris, aires de pique-nique, eau potable, toilettes, décorations, panneaux d'information et plus


Critères d'évaluation

Introduction
Résumé
Type de voie cyclable
Revêtement
Signalisation
Variété du parcours
Aménagement et mobilier
Accès aux services
Attraits Touristiques
Circulation
Longueur
Connexions
Droit d’accès et autres frais


Pistes cyclables par ville et région


Pistes cyclables par catégorie


Les meilleures pistes cyclables au Québec

stationnement Stationnements
Aires de pique-nique
abris Abris
eau Eau
toilette Toilettes
douche Douches
propreté Propreté/entretien
Décor: arches, statues, monuments
Panneaux d'information sur l'histoire, la faune, ...
Barrières aux intersection
bâtiment de service Bâtiments de service
Autres: patrouille, pompe à air,...
Aménagement typique d'une halte sur une piste cyclable en site propre:
Aménagement typique d'une halte sur une piste cyclable en site propre: stationnement, fontaine d'eau potable, aire de repos avec abris en cas de pluie, panneaux d'information, toilette, poubelle. Le site est propre et bien entretenu. On peut même y faire du camping sauvage si on est discret!
Aménagement et mobilier: 10 points max
  +1 stationnements
  +1 aires de pique-nique
  +1 abris
  +1 eau
  +1 toilettes
  +1 douches
  +1 propreté/entretien
  +1 décor: arches, statues, monuments
  +1 panneaux d'information sur l'histoire, la faune ou autre sujet
  +1 barrières aux intersection
    bâtiments de service
    autres: patrouille, pompe à air,...

Points accordés pour l'aménagement dans notre évaluation des pistes cyclables

direction vers stationnement stationnement Stationnements

Les stationnements aménagés spécifiquement pour les usagers des pistes cyclables ont l'avantage d'être directement aux abords de la piste_Les stationnements aménagés spécifiquement pour les usagers des pistes cyclables ont l'avantage d'être directement aux abords de la piste

Les stationnements aménagés spécifiquement pour les usagers des pistes cyclables ont l'avantage d'être directement aux abords de la piste et on y trouve habituellement d'autres équipements tels que des toilettes, de l'eau et des panneaux d'information. Sauf dans les grandes villes, ces stationnements sont toujours gratuits.

A la campagne, si vous stationnez votre véhicule pour quelques heures seulement, il est possible de le garer à peu près n'importe où. Il y a rarement des restrictions de stationnement sur les routes ou les rues des villages. A la ville il faut être attentif aux panneaux interdisant le stationnement certains jours ou certaines heures, et au centreville il faut nourrir les parcomètres.

Le taux de criminalité au Québec est trés faible, mais il est quand même risqué de laissez une voiture dans les stationnements des pistes cyclables. Les stationnements isolés, à l'écart des villes et villages, et à l'abis des regards, sont particulièrement propices au vol et au vandalisme. Les voyous du coin ne vont pas s'attaquer aux véhicules de leur voisin, tout le monde se connaît en région, par contre les véhicules des touristes venus faire du vélo sont des proies faciles.

Si votre support à vélo n'est pas vérouillé sur la voiture, il est préférable de le démonter et de le placer dans le coffre.
Si votre support à vélo n'est pas vérouillé sur la voiture, il est préférable de le démonter et de le placer dans le coffre.

Si vous garez votre véhicule pour plusieurs jours, voici quelques conseils:

  • Choisir un endroit où il est permis de stationner. Habituellement il n'y a aucune restriction de jour mais le stationnement peut être interdit la nuit. Avertissez les responsables si possible. Même si le stationnement est officiellement interdit la nuit, les responsables peuvent vous donner une permission spéciale et un permis à mettre sur votre voiture si vous leur expliquez que vous partez pour quelques jours sur la Route Verte.
  • Laissez une note sur le siège du conducteur, invisible de l'extérieur mais visible si quelqu'un se penche pour regarder dans l'auto. Ecrivez sur un bout de papier "Partis en vélo pour quelques jours sur la Route Verte, S.V.P. ne pas remorquer. En cas d'urgence téléphonez au XXX-XXX-XXXX. Merci" .
  • Si les policiers trouvent votre voiture suspecte, ou quelqu'un rapporte un véhicule abandonné, les policiers vont regarder à l'intérieur du véhicule et apercevront votre note.
  • N'oubliez pas de mettre le numéro de téléphone au complet, y compris le code régional. Si vous n'avez pas de téléphone cellulaire, laissez le numéro d'une personne qui connaît vos déplacements et qui peut prendre une décision pour vous. Entendez vous avec cette personne sur la marche à suivre si elle reçoit un appel au sujet de votre voiture. Cette personne devrait être avisée de votre date prévue de retour.
  • Laissez la note sur le siège du conducteur plutôt que sur le tableau de bord. Sur le siège elle n'est pas visible de l'extérieur, donc cela évite d'attirer l'attention des gens mal intentionné, et aussi le soleil aura vite fait de décolorer votre note et la rendre illisible sur le tableau de bord.
  • Remarquez que sur la note suggérées, il n'y a pas de date de retour précise, on écrit plutôt "Partis en vélo pour quelques jours..." ce qui est embêtant pour des voleurs car ils ne savent pas exactement quand et ne peuvent planifier un vol à l'avance, par exemple revenir le lendemain avec un cric pour voler vos jantes d'aluminium.
  • Si vous avez le choix, il est préférable de laissez stationner un vieux véhicule démodé et peut convoité par les jeunes. Aussi un véhicule facile à reconnaître que le gens de la région remarqueront comme n'étant pas du coin. Ce sera plus facile de suivre sa piste en cas de vol, donc cela décourage les voleurs
  • Ne laissez pas d'objets de valeur à la vue, entre autres des CDs de musique, de la monnaie dans le cendrier, un GPS, de l'alcool, des cigarettes, etc...
  • Votre voiture sera moins attirante si elle n'est pas très propre et des déchets jonchent le plancher par exemple. Les gens ne sont pas intéressé à voler les vidanges des autres! Utilisez la psychologie, j'ai l'habitude de changer de vêtement avant de partir à vélo et je laisse mes chaussettes sales sur le banc du passager.
  • Enlevez votre support à vélo du toit s'il est amovible et rangez le dans le coffre.

Un vieux véhicule démodé et sans valeur n'attire pas les voleurs Un vieux véhicule démodé et sans valeur n'attire pas les voleurs
Un vieux véhicule démodé et sans valeur n'attire pas les voleurs et peut être garé sur le bord d'une route sans crainte. Etant donné son originalité et sa couleur particulière cette voiture est remarquée par les gens en région, cela décrourage les voleurs car il est facile de suivre sa trace.

Aires de pique-nique

Parfois une simple table de pique-nique sur les rives de la piste cyclable, parfois dans un site avec plusieurs services

les aires de repos sont souvent les seuls endroits où les cyclistes peuvent s'assoir pendant plusieurs kilomètres

Parfois une simple table de pique-nique sur les rives de la piste cyclable, parfois dans un site avec plusieurs services, les aires de repos sont souvent les seuls endroits où les cyclistes peuvent s'assoir pendant plusieurs kilomètres. Les bancs en bois sont fermes et peu confortables pour les fesses endolories, parfois on préfère s'assoir sur la pelouse ou dérouler le tapis de sol utilisé en camping et le poser sur le banc. Les aires de pique-nique sont un endroit propice aux rencontres, les autres cyclistes et vous même étant plutôt bavard après avoir passer quelques heures en solitaire à pédaler. Une règle universelle est que moins il y a de monde, plus les gens ont tendance à se parler! Il y a pratiquement toujours des poubelles à ces endroits et les cyclistes n'abandonnent jamais de détritus, sauf les fumeurs qui laissent des mégots au sol. Etant moi même fumeur, j'ai pris l'habitude de jeter mes mégots dans les poubelles, en prenant soin de les avoir bien éteint avant. Pour avoir une évaluation du niveau d'achalandage de la piste cyclable, comptez le nombre de bouteille d'eau dans la poubelle. Parfois les jeunes du coin vont y faire le party le soir et vont couvrir les tables de graffitis, écrits aux feutres ou taillés dans le bois. En camping sauvage on choisit préférablement une aire de pique-nique isolée avec au moins une table et un terrain plat. Voir aussi les abris...

En camping sauvage on choisit préférablement une aire de pique-nique isolée avec au moins une table et un terrain plat.
En camping sauvage on choisit préférablement une aire de pique-nique isolée avec au moins une table et un terrain plat.


 

abris Abris

Ce type d'abris est le meilleur car la section fermée offre un véritable refuge en cas de pluie avec vent violents, alors que la terrasse extérieur offre de l'ombre.
Abris sur la piste cyclable de la Vallée de la Gatineau en Outaouais. Voir la photo de l'intérieur ci-dessous.

Ce type d'abris est le meilleur car la section fermée offre un véritable refuge en cas de pluie avec vent violents, alors que la terrasse extérieur offre de l'ombre.
Ce type d'abris est le meilleur car la section fermée offre un véritable refuge en cas de pluie avec vent violents, alors que la terrasse extérieur offre de l'ombre. Sur la piste cyclable de la Vallée de la Gatineau en Outaouais.

Abris sur la piste cyclable La Campagnarde en Montérégie
Abris sur la piste cyclable La Campagnarde en Montérégie

petits toits couvrant partiellement une table de pique-nique sont complètement inutiles
Ces petits toits couvrant partiellement une table de pique-nique sont complètement inutiles contre le soleil et la pluie. Au Québec le soleil n'est jamais à la vertical, même à midi, et en cas de pluie l'eau coule directement sur les bancs et sur la tête des gens qui y sont assis car le toit est trop court! Vu sur la piste cyclable le P`tit Train du Nord.

En camping sauvage un site avec abris est préfèrable à une simple table de pique-nique. Sur la photo les bancs ont un dossier.
En camping sauvage un site avec abris est préfèrable à une simple table de pique-nique. Sur la photo les bancs ont un dossier.

eau Eau

 

A gauche, ce genre de robinet est idéal car il permet de remplir facilement tous les types de gourde de vélo, y compris les sacs d'eau qui se porte dans le dos. On voit ce genre de puit communautaire dans certains villages dans les régions où les puits artésiens des résident hors du village ont un goût sulfureux. A droite, le panneau indiquant où se trouve le robinet est utile car il arrive que l'on cherche désespéremment un robinet invisible, à l'arrière d'un bâtiment par exemple.


Ce type de fontaine est peu pratique car il est impossible d'y remplir une gourde au complet. Si la pression est faible il arrive qu'on puisse à peine la remplir à la moitié de sa capacité.

Le ravitaillement en eau est un des seuls tracas des cyclistes. Je bois jusqu'à 750ml d'eau à tous les 20 kilomètres lors d'une journée chaude, c'est la capacité d'une gourde de vélo standard. Comme je roule environ à 20 km/h, c'est une bouteille vide à chaque heure. Pour éviter d'être constamment à la recherche d'un robinet ou d'un dépanneur, je porte 2 gourdes sur le vélo pour avoir une capacité totale d'au moins 1.5 litres.

Sur la majorité des pistes cyclables du Québec on trouve des sources d'eau à interval régulier, soit une fontaine dans un parc public, un robinet à une halte aménagée, un dépanneur que vend de l'eau embouteillée, ou le robinet dans les toilettes d'un bâtiment de service par exemple. On trouve de l'eau seulement dans les grosses haltes cyclistes fréquentées, à proximité d'un village. Au milieu d'un tronçon de piste cyclable, loin d'un aqueduc, il n'y aura pas d'eau même si il y a un abris ou une aire de pique-nique. Un panneau qui indique l'endroit où se trouve un robinet est utile. Parfois on sait qu'un robinet est présent car il est indiqué sur la carte, mais il est invisible lorsqu'on est sur place, par exemple quand il est sur le coté d'un bâtiment. Sur la piste cyclable le Petit Témis au Bas-St-Laurent des ruisseaux descendant des collines procurent de l'eau aux cyclistes et des panneaux indiquent que cette eau est potable. Il est fréquent que l'on croise des ruisseaux, rivières et lacs aux abords des pistes cyclables mais on a rarement la certitude que l'eau est potable. Dans l'incertitude vaut mieux s'abstenir. Par contre, si l'eau sera bouillie pour faire du café, la majorité des sources sont sécuritaires. De même on peu utiliser l'eau dans la nature pour se laver, s'humecter le visage, se laver les dents, etc...

Tôt au printemps et tard à l'automne les fontaines et robinets ne sont pas fonctionnels car les valves sont fermées pendant l'hiver, pour éviter le gel des conduits. Parfois les valves ne sont ouvertes qu'à partir de la mi-mai. Soyez prévoyant si vous pratiquez le cyclotourisme tôt au printemps et ne comptez pas sur cette source. Si j'ai l'impression que l'eau n'a pas coulée depuis longtemps, je la laisse couler pendant quelques secondes avant de remplir mes gourdes pour éviter d'ingurgiter de l'eau chaude au goût ferreux ou de plastique.

voir aussi Conseils sur les bouteilles et porte-bouteilles de vélo

toilette Toilettes


Toilette trés design sur la piste cyclable Les Berges Ouest à Lachine.


Toilette sèche, Toilette portative

La digestion est plus lente lorsqu'on pratique un activité physique, et en plus on est toujours assis sur notre derrière à vélo. Il est donc normal d'être constipé lors des premiers jours d'un voyage à vélo et il ne faut pas trop s'en soucier. Par contre il est important d'évacuer lorsqu'on ressent l'appel de la nature pour faire de la place pour les repas suivants et éviter de ralentir sa consommation d'aliment et finir par manquer d'énergie. En tant qu'homme je préfère faire mes besions dans la nature plutôt que dans les toilettes mis à la disposition des cyclistes. Ces toilettes peu invitantes sont sombres même en plein jour, souvent pas très propre, infesté de mouches et invariablement nauséabondes. Elles n'ont pas toutes du papier hygiénique et il est prudent d'amener un rouleau dans ses baggages. Prenez soin de vous essuyer en détail pour éviter de souiller vos culottes et prévenir l'irritation du fessier. Je préfère faire une petite marche dans un coin isolé à quelques dizaine de mètre de la pise cyclable, rouleau de papier hygiénique à la main, de me dévêtir complétement le bas du corps, y compris enlever mes souliers et chaussettes, et de faire mes besoins assez rapidement pour ne pas être complètement dévorer par les moustiques.

douche Douches

Les douches sont particulièrement intéressantes pour le cyclotouriste qui fait du camping sauvage et pour ceux qui désirent faire un brin de toilette après une journées de vélo, avant d'aller au restaurant par exemple. Il y a trés peu de piste cyclable qui offre ce service, on en trouve par exemple sur la piste cyclable Le P'tit Train du Nord dans les Laurentides. Ces douches sont payantes et on doit avoir quelques pièces de 25 cents pour actionner la minuterie. L'eau chaude est disponible à volonté et les lieux sont propres. Les savons, shampoing et serviettes ne sont pas fournis.

En absence de douche, les cyclistes peuvent se laver dans les lacs et rivières à proximité des pistes cyclables. Au Québec la vaste majorité des cours d'eau sont propices à la baignade, mais il est déconseillé de sa baigner dans l'eau stagnante, dans un marais ou un trés petit lac par exemple. Je déconseille l'usage de savon et shampoing car il polluent. Je préfère me baigner complètement nu car cela m'évite de porter un maillot de bain mouillé dans mes baggages. Si j'ai une serviette ou un maillot de bain à faire sècher, je l'accroche à l'extérieur des baggages, sur le dessus du vélo, et ils sèchent rapidement en quelques kilomètres au soleil et au vent. Evidemment le vélo a un peu l'apparence d'une corde à linge ambulante, mais cela vaut mieux qu'un maillot qui sent la moississure parce qu'il est resté mouillé dans un sac hermétique à la chaleur des sacoches.


Plutôt qu'une douche, se baigner dans un lac ou une rivière est le moyen le plus courant de sa laver lors d'un voyage à vélo. Il est assez rare de voir une belle petite plage comme celle-ci où il est facile d'accèder à l'eau, les abords sont plus souvent rocailleux et couvert par la végétation.


Même si ce quai est sur un terrain privé, les jours de semaine il y a pratiquement jamais personnes dans les chalets sur les rive du lac, les propriétaires doivent travailler dur pour le payer. On jette un coup d'oeil aux alentours pour voir si il y a quelqu'un, on se met à poil et on se jette discrètement à l'eau pour ne pas attirer l'attention.

 

propreté Propreté/entretien


Une table de pique-nique qui semble abandonnée et le panneau informatif camouflé par la végétation sur la piste cyclable la Montagnarde.


Si un mur de béton est à l'abris des regards, les artistes en herbe y pratique leur art.

Toutes les pistes cyclables et leurs abords sont bien entretenus et on n'y voit pratiquement jamais de détritus ou vandalisme. Les cyclistes sont soucieux de la qualité de l'environnement. Si on voit des vidanges, ce sont les jeunes qui viennent y faire le party le soir qui les ont laissés. Les pistes cyclables offrent une voie d'accès à des endroits isolés du regard des parents et de la police. Si un mur de béton est disponible, il y a presque toujours un artiste en herbe plus ou moins talentueux qui y a peint un graffiti.


Sur les pistes cyclables régionales, des employés sont en charge de l'entretien et veille à la sécurité.

Décor: arche, statue, monument



A Lachine, sur la piste cyclable les Berges Ouest, plusieurs imposantes sculptures dans le parc Réné-Levesque

Statue de Charles-Michel de Salaberry à Salberry-de-Valleyfield
Pistes cyclables de Valleyfield


Piste cyclable le Corridor du Littoral à Québec.


Piste cyclable l'Estraide dans les Cantons de l'Est, il y a des sculptures à pratiquement toutes les haltes.


Arche sur le Parc linéaire des Bois-Francs à Princeville

Les monuments, statues, sculptures et autres éléments décoratifs agrémentent le parcour des cyclistes et donnent aux artistes une visibilité dans un lieu publique fréquenté. Certains éléments combine l'utile à l'agréable, comme l'utlilisation d'anciens wagon de train pour loger des services. C'est sur les pistes cyclables trés fréquentées dans les grandes villes qu'on voit le plus de monument et oeuvres artistique. Mentionnons entre autre le Corridor du Littoral à Québec et la piste cyclable des Berges, entre Dorval et Lachine, et dans le parc René-Lévesque où se trouve de nombreuses sculptures imposantes. En région il est plus rare de voir des élément décoratifs et encore moins de nature artistique. La piste cyclable L'Estriade dans les Cantons-de-l'Est est exceptionnelle à ce chapitre, une grande quantité de sculpture modernes et abstraites jalonnent le parcour. Il y en a une à pratiquement chaque aire de pique-nique!


Plusieurs wagons de queue (caboose en anglais) ont étés préservés et décorent maintenant les pistes cyclables aménagées sur d'ancienne voie ferrée. Il est rare que l'intérieur fut également préservé dans son état original. Souvent ces wagons sont convertis à d'autre usage ou l'intérieur n'est pas accessible. A Plessisville l'intérieur original a été préservé et les cyclistes peuvent entrer pour le visiter.


La gare non restaurée de Venosta sur la piste cyclable de la Vallée de l'Outaouais. C'est maintenant une résidence privée et c'est la seule gare qui a survécu sur cette piste cyclable de 78km.


Le thème des chemins de fer est particulièrement populaire pour décorer les pistes cyclables aménagées sur des voies ferrées désafectées.

Le thème des chemins de fer est particulièrement exploité sur les pistes cyclables aménagées sur d'anciennes voie ferrées. Certaines pistes cyclable se distinguent pour le nombre de gare qui sont préservées ou ont étée reconstruite selon le modèle orginal. Ce sont Le P'tit Train de Nord dans le Laurentides et la Route Verte #1 entre Danville et Québec, incluant le parc linéaire des Bois-Francs. Sachez que ce n'est pas le cas sur plusieurs pistes cyclables où les gares ont disparues, parfois seulement une a survécue et est maintenent un résidence privée. Malheureusement trés peu de vestiges de l'époque du train ont étés préservés. Certe il y a certaines gares et quelques wagons de queue qui rapelle cette belle époque, mais les compagnies de chemin de fer ont étées trés méticuleuses dans le démontage de leur équipement. On ne voit pratiquement aucune trace des rails, aiguillages, poteau télégraphiques, et nombreux élément de signalisation ferroviaire par exemple. A ce jour je n'ai vu aucune locomotive ou wagon pour passager, il semble que toutes les pistes cyclables ont récupéré uniquement le même modèle de wagon de queue.

 

Panneaux d'information sur l'histoire, la faune ou autre sujet

Sur plusieurs pistes cyclables on voit des panneaux informatif sur l'histoire, la nature, les industries régionales ou d'autre sujet. Ceux-ci sont habituellement bien conçus et l'information vraiment intéressante. On apprend des choses sur certaines région que l'on croyait connaître. Dans les secteurs plus sauvages éloignés des villages, on trouve des panneaux informatifs sur la faune et la flore. Sur les pistes cyclables qui font partis du Sentier Transcanadien

Barrières aux intersection

Pour empêcher les véhicules de circuler sur les pistes cyclables en site propre, des barrières bloquent l'accés aux intersections entre la piste et les routes. Ces barrières ont l'inconvénient d'obliger les cyclistes à ralentir, certains modèle de barrières forcent même les cyclistes à s'arrêter complètement à chaque intersection. D'autres modèles de barrière laisse un passage trop étroit pour les cyclotouristes avec de larges sacoches, et peuvent bloquer complètement le passage aux remorques pour enfants et baggages.


Piste cyclable le Parcours des Anses à Lévis, Route Verte #1. Les barrières n'obligent pas les cyclistes à faire un arrêt complet.


Cette chicane a pour but d'obliger les cyclistes à ralentir avent une intersection dangeureuse


Il faut être prudent aux barrières sur une piste cyclable en poussière de roche, le revêtement est habituellement plus moux et en moins bonne condition à ces endroits.

 

bâtiment de service Bâtiment de service


Pluseiurs anciennes gares logent maintenant les services aux cyclistes.

Sur les pistes cyclables les plus populaires, des bâtiments logent tous les services aux cyclistes. Contrairement à une halte cycliste extérieur, on trouve dans ces bâtiments un abris fermé, de vrais toilette avec de l'eau courante et de l'eau chaude, un téléphone public, parfois des douches, etc... Un employé responsable des lieux peut répondre à vos questions, entre autres fournir des informations sur le meilleur restaurant du coin, l'hébergement, le camping, et plus.

Si la piste cyclable est construite sur une ancienne voie ferrée désafectée, ce sont souvent des gares restaurées ou reconstruites qui servent de bâtiment de service. A cause des programmes gouvernementaux qui ont subventionné le restauration ou la construction des ces gares pour préserver le patrimoine, celles-ci sont des lieux publiques et ne logent pas de commerces. Parfois on peut vous vendre un café ou une bouteille d'eau, mais pas plus. Ces gares subventionnées sont aussi obligées d'utiliser une partie des lieux à des fins culturels. Un petit musée, une exposition d'artistes locaux et d'autres activité cuturelle y prenent place.

Il existe des gares et autres bâtiments de service qui sont des propriétés privées et qui logent des commerces, habituellement des restaurants et des boutiques de vélos.

Autres: patrouille, pompe à air,...


Compresseur pour gonfler les pneux


Accueil | Pistes cyclables par ville et région | Pistes cyclables par catégorie | Les meilleures pistes cyclables au Québec
Les types de pistes cyclables | Les cyclistes | Autres utilisateurs des pistes | La faune | Liens utiles
Le cyclotourisme | Route Verte | Sentier Transcanadien

Le guide complet des pistes cyclables au Québec