Le guide des pistes cyclables au Québec

PistesCyclables.ca > Critères d'évaluation des pistes cyclables > Accès aux services

Services disponibles aux usagers des pistes cyclables et voies cyclables
Restaurants, hébergements, campings, location de vélo, navettes de transport, etc...


Critères d'évaluation

Introduction
Résumé
Type de voie cyclable
Revêtement
Signalisation
Variété du parcours
Aménagement et mobilier
Accès aux services
Attraits Touristiques
Circulation
Longueur
Connexions
Droit d’accès et autres frais


Pistes cyclables par ville et région


Pistes cyclables par catégorie


Les meilleures pistes cyclables au Québec

eau abrevoir Eau
épicerie Dépanneurs et épiceries
restaurant Restaurants
Camping Campings
hébergement Hôtels, motels, auberges
Ateliers de réparation, magasins de vélo
navette Navette de transport
Location de vélo Location de vélo
information Information touristique
téléphone Téléphones publics

Voir aussi le mobilier des pistes cyclables et la signalisation des services

Accès aux services: 10 points max

  +2 eau
  +1 dépanneurs
  +1 restaurants
  +2 épiceries
  +1 campings
  +1 hôtels, motels, auberges
  +1 ateliers de réparation, magasin de vélo
  +1 navette de transport
    location de vélo
    information touristique
    téléphones publics

Points accordés pour chaque service disponible à proximité dans notre évaluation des pistes cyclables

Les pistes cyclables sont pratiquement jamais aménagées sur des rues commerciales. Elles passent plutôt par des zones de verdure et des rues secondaires en milieu urbain, et en région la piste cyclable est parfois à l'écart des villages, parfois à 2 ou 3 km du noyau villageois. Le coeur commercial de la ville, jadis la gare du train, s'est depuis longtemps déplacé vers la route. Dans les villes et banlieux, l'accès aux services est souvent plus facile, mais le problème est le manque de signalisation. On sait bien qu'il doit y avoir un dépanneur ou un restaurant à proximité, mais rien nous indique dans quelle direction aller. La signalisation est absente car on prend pour acquis que les cyclistes sont tous des habitants du secteur et on ne se préoccupe pas des cyclotouristes.

eau abrevoir Eau

L'accés à l'eau est un service trés important pour les cyclistes. Que ce soit des robinets ou fontaines aménagés sur la piste cyclable elle même, ou la proximité de dépanneur et épicerie, il est crucial que les cyclistes puissent faire le plein sans faire de grand détour. Une piste cyclable en région qui passe à l'écart des villages et qui forcent les cyclistes à pédaler plus de 20 km sans accés à l'eau recevra une mauvaise évaluation. Plus d'information sur le ravitaillement en eau...

 

épicerie Dépanneurs et épiceries

Il faut savoir qu'en région il n'y a souvent pas une grosse diffiérence entre les dépanneurs et les épiceries. En ville les dépanneurs sont petits et offrent peu de produits autres que de l'alcool, des croustilles et des cigarettes. Quant aux épiceries elles sont sonvent énormes. Hors des grandes villes, les dépanneurs sont plus gros et offrent un évantail plus large de produits alimentaire, alors que les épiceries sont beaucoup plus petites qu'en ville. En région il n'y a souvent qu'un seul commerce que l'on qualifit de "gros" dépanneur ou "vrai" dépanneur ou petite épicerie. Rarement ouverts 24h sur 24, ils sont habituellement ouverts entre 8h et 22h. Certaines épiceries font partis d'un réseau tel que la bannière Richelieu ou Metro. Les prixs sont plus élevés que dans les grandes surfaces à rabais en banlieu tel que Super C ou Maxi, les prixs sont plutôt comparable à ce qu'on pait chez Loblaw par exemple. Elles offrent un peu de tout mais les légumes et les fruits frais sont peu nombreux et de piètre qualité.

Alimentation du cylcotouriste

En voyageant à vélo on dépense une grande quantité d'énergie, il faut donc manger beaucoup pour absorber des calories. Vous ne ferez pas le tour du Québec en mangeant des céleris ! Ce n'est certainement pas le moment de commencer un régime, au contraire vous devriez manger plus que la normale. A la fin de votre voyage vous constaterez que votre poids a diminué quand même, si vous aviez quelques livres en trop au départ. Si au contraire vous êtes plutôt maigre, vous aurez probablement engraissé à la fin du voyage car votre masse musculaire sera plus grande, à la grande joie de votre conjoint(e).

Le rythme de votre alimentation ne devrait pas être de trois gros repas par jour, il est préférable de manger de petit quantité tout au long de la journée, et de prendre un repas plus copieux au souper. Par exemple, au déjeuner on ingurgite des biscuits et le dessert restant de la veille. On largue les amarres et à peine une heure ou 20 km plus tard on a déjà vaguement faim. Première pause pour fouiller dans les sacoches et extirper cette barre granola à moitié écrasée mais au combien savoureuse. La journée se poursuit ainsi avec un chapelet de collation nutritive. C'est le paradis pour les adeptes des grignotines. En gros, si vous vous sentez fatigué, manquez d'énergie et d'enthousiasme, vous avez les "blues", c'est probablement parce que vous avez faim et/ou soif. Arrêtez vous, buvez et mangez ! Soudainement vous retrouvez votre bonne humeur.


Sur les pistes cyclables les mieux aménagées, des panneaux indiquent la présence des services, les dépanneurs et épiceries entre autre.

Sucré et salé

Pour avoir le plus de calorie possible il faut manger des aliment sucrés. Pour compenser la grande quantité de sel perdu quand on transpire, il faut manger des aliments salés. C'est le secret des boissons sportives tel que Gatorade et Powerade; elles contiennent du sucre ET du sel, alors que les jus et boissons ordinaires ne contiennent que du sucre. Certains croient qu'il faut éviter les aliments salés car ils donnent soif, et bien c'est exactement ce qu'il faut, du sel et de l'eau pour retrouver un équilibre interne normal.

Le choix des aliments

Si vous êtes à vélo et pratiquer le camping, les aliments doivent être choisis avec précaution pour éviter les problèmes et le gaspillage.

  • les produits congelés ou refrigéré doivent être consommé au moment de l'achat, par exemple du lait, un yogourt, crème glacée, fromage
  • plutôt que du lait on achète du substitut colorant pour le café tel que du Coffee Mate
  • les viandes doivent être mangé rapidement aprés l'achat, donc on les achète juste avant le souper
  • les fruits et légumes frais peuvent être transporté pendant 24h dans les sacoches de vélo. Chosir des fruit et légumes durs, tel que des pommes, éviter les fruits moux comme les bannanes et pêches
  • n'achetez jamais de grosse quantité, les sacoches ne peuvent contenir beaucoup et il y a toujours d'autres épicerie sur votre trajet.
  • videz les produits de leur emballage excédantaire. Par exemple jetez la boîte de carton qui contient les 6 barres tendres emballées individuellement. Cela sauve du poids et il est plus facile de planter 6 petite barres plates dans vos sacoches qu'une grosse boîte carrée.
  • évitez les produit vendus dans des contenants en vitre trop fragile, par exemple la compote de pomme ou la confiture aux fraises. Ces emballages sont plus pesant, incompressibles, et c'est la catastrophe si votre vélo tombe et votre pot de confiture se brise dans votre sacoche de vélo, ce qui m'est déjà arrivé.
  • prévilègiez les produits emballé individuellement ou en paquet.
  • évitez les aliments qui contiennent une grand quantité de liquide, buvez de l'eau et achetez plutôt des produit secs
  • évitez les aliments qui demande un long temps de cuisson pour ne pas épuisez votre carburant. Plutôt les aliments déjà cuit qu'on réchauffe.
  • faire cuire des pâtes est une mauvaise idée, cela prends beaucoup d'eau et de carburant, il est préfèrable d'acheter des pâtes en conserve, tel que du spagetti, qui demande simplement d'être réchauffé. Les gens peut expérimenté pensent qu'on peut facilement se faire un diner Kraft, genre macaroni au fromage, mais ce n'est vraiment pas le cas. En plus de prendre beaucoup et de carburant pour faire cuire les pâtes, il faut du lait et du beurre pour faire la sauce.
  • achetez des aliments à haute densité, c'est à dire qu'ils sont pesant pour un petit volume

Suggestions d'aliment

  • galette aux fruit PopTarts
  • saucisson sec
  • biscuit sucrés et durs de tout genre
  • jambon en boîte de type Kam
  • biscuit Newton aux figues
  • oeufs marinés dans le vinaigre (mais on est pris avec un pot en vitre)
  • barre de chocolat
  • sac de chips (mais on les écrase pour entrer dans les sacoches)
  • biscuit à la mélasse
  • repas en conserve tel que spagetti, ravioli, ragout irlandais, etc...
  • barres tendres granola
  • noix et mélange de raisins et noix
  • mélange aux nouilles sèches, style ramen et Gatuso
  • du colorant à café Coffee Mate, Achetez un gros pot avant de partir et transporter seulement une petite quantité pour le voyage
  • sardines, huitres fumé, thon, saumon en conserve
  • légumes en conserve tel que maïs en crème et pomme de terre
  • pois chiche
  • biscuits secs salés, tel que Premim Plus
  • gomme et bonbon pour la route
  • pour le diner, un repas préparé et emballé vendu à l'entrée de certaines grosses épiceries
  • jus de tomate, lait au chocolat, fromage, yogourt, crème glacée (à consommer immédiatement)
  • boissons sportive de type Gatorade

 

 

restaurant Restaurants

Piste cyclable de Lévis (60)

On trouve des restaurants dans presque tous les villes du Québec. Mais dans les localités peu populeuses il ne faut pas être trop capricieux, il n'y a qu'un seul restaurant "familial" servant une cuisine variée de bonne qualité, ou un casse-croûte spécialisé dans les frites, les poutines. Pour être assurer de manger un repas complet, frais et à un bon prix, il faut comander un item dans le spécial du jour. Si on est chanceux on trouvera une crèmerie offrant des desserts à la crème glacée. La gastronomie et les mets exotiques sont disponibles seulement dans les grandes villes et dans leur banlieu. Dans les petits villages de moins de mille habitants il n'y a habituellement aucun restaurant et parfois aucun dépanneur ou épicerie. Il faut avoir des collations en réserve pour éviter de mourrir de faim et être capable de se rendre au prochain village.

Les restaurants, comme la plupart des commerces, sont en bordure des routes achalandées ou au coeur des localités. Il est donc fréquent que l'on doive quitter la piste cyclable et demander une suggestion à quelqu'un du coin. Sur les pistes cyclables les mieux aménagées, des panneaux indiquent la présence des services, les restaurants entre autre.

Camping Campings

Recherche intelligente pour cyclotouristes!
Tapez le nom d'une ville et obtenez seulement des résultats pertinents pour les cyclistes en voyage: détaillants de vélos, hôtels, campings, auberges, B&B, restaurants, attractions touristiques et autres.

Recherche personnalisée

Pour connaître tous les campings dans chaque région du Québec et pour réserver visitez le site www.campingquebec.com.

Lorsqu'on pratique le cyclotourisme, on a le choix entre coucher à l'hôtel (ou motel, auberge, ...) ou faire du camping. Si on décide de faire du camping, il est tout de même possible de passer une nuit à l'hôtel à l'occasion, si on désire plus de confort ou lorsqu'on arrive en zone urbaine. Le choix entre faire du camping ou coucher à l'hôtel est une décision importante car cela affecte grandement l'équipement à transporter, la planification quotidienne, le coût de votre voyage, le choix de vos partenaire de voyage, etc...

Lorsqu'on fait du camping, on a le choix entre coucher dans un terrain de camping aménagé ou faire du camping sauvage sur le bord de la piste cyclable ou sur n'importe quel beau site à proximité. Il y a deux types de terrain de camping aménagé: les terrains de camping privés et les site de camping dans certain grands parcs publique tel que les parcs nationaux du Québec.

Il y a des terrains de camping privé dans toutes les régions du Québec, sauf dans les grandes villes évidemment. Plus on se dirige vers le nord de la province et moins il y a de camping. Par exemple il peu de camping en Gaspésie et en Abitibi. Les campings publiques sont beaucoup moins nombreux, au Québec il y a une poignée de grands parc nationaux, contrairement à l'Ontario où il y a des dizaines de petits parcs partout dans la province. Dans les campings privés il n'est pas nécessaire de réserver si on arrive en vélo. Il y a toujours un coin disponible pour y planter une tente. Les parcs publiques sont plus règlementés, si vous n'avez pas fait de réservation et que tous les sites sont occupés, il est possible qu'on vous refuse l'accès. Parfois on est chanceux car quelques sites sont réservés pour les cyclistes qui arrivent à l'improvice de la piste cyclable, mais il est tout même prudent de réserver dans les parc publiques.


Le camping Vélo 2000 est directement sur la piste cyclable L'Estriade. Dans le parc national de la Yamaska, le site de Vélo-camping Le Rivage.

En général il y a toujours des sites de camping plus ou moins proche de la piste cyclable. Sur certaines pistes cyclables les cyclotouristes ont la chance d'avoir accès à des terrains de camping directement en bordure de la piste. Par exemple L'Estriade dans les Cantons-de-l'Est qui traverse le parc national de la Yamaska, La Montagnarde qui traverse le parc national du Mont-Orford, ou la Route des Champs qui traverse le camping Tropicana, site de tournage du film de comédie "Camping Sauvage". Voir le site www.campingquebec.com pour obtenir plus de renseignements sur tous les sites de camping du Québec et planifier votre voyage. Si vous tenez à ne jamais faire de camping sauvage et toujours coucher sur un site aménagé, vous devez absolument planifier votre voyage à l'avance, en fonction des sites facilement accessibles sur votre route. Les terrains de camping peuvent être trés éloignés les un des autres et à plusieurs kilomètres de la piste cyclable, accessible seulement par une route de gravier en pente par exemple.

Il y a des différences fondamentales entre les camping privées et les camping dans les parcs publique. Dans les parcs publiques ont prévilègit le contact avec la nature, alors que dans les campings privés ce sont les activités sociales et communautaires qui attirent les campeurs. Il n'y a pas de campeurs saisonnier dans les parcs publiques, alors que dans les privés plusieurs roulottes sont stationnées depuis des décennies et sont aménagées en chalet permanent. En général les campeurs dans les sites publiques sont plus discrets et taciturnes, dans les sites privés la tradition veut que l'on soit en état d'ébriété avant l'heure du souper et que l'on écoute la même chaîne de radio du matin au soir. Les campings privés offrent plus de services et d'activités tel que piscine chauffée, golf miniature, casse-croûte, table de ping-pong, buanderie, etc...

Depuis 2006 certains camping ont reçu le certificat "Bienvenue cyclistes!!" de Vélo-Québec. Cette certification ne devrait pas avoir un gros impact sur votre choix d'hébergement. Plus d'information sur la certification "Bienvenue cylcistes!"...

Tableau comparatif entre la camping sauvage et la camping sur un site aménagé.

Camping sauvage Camping sur terrain aménagé
  • on a l'embarras du choix, on choisit un beau site sur les bords de la piste cyclable, préférablement là où il y a une aire de pique-nique ou un abris.
  • on est limité dans notre choix, il faut trouver un terrain et faire un détour pour s'y rendre car ils sont rarement directement sur la piste cyclable. On doit planifier le voyage à l'avance et se rendre au camping même si on est plus capable de pédaler
  • en zone urbaine on se campe dans une cour d'école ou dans un parc publique à l'abris des regards. Il faut être discret, monter sa tente après la tombée du jour et ne pas trop s'attarder le matin
  • en zone urbaine il n'y a pas de camping aménagé, on va à l'hôtel
  • on peut difficilement pratiquer le camping sauvage en groupe. Au maximum 2 tentes ou 4 personnes. Quand on est trop il devient difficile de trouver un site assez grand pour tout le monde. Un groupe est bruyant et peu discret, si vous n'avez pas officiellement le droit d'y camper vous risquez d'attirer l'attention et possiblement des plaintes à la police
  • on peut avoir un groupe de plusieurs personnes
  • c'est complètement gratuit
  • des frais variant entre $15 et $30 par terrain sont exigibles pour un site et habituellement on tolère 2 tentes par site. Si on est plusieurs sur le même terrain c'est vraiment pas dispendieux, par contre quand on est seul on trouve qu'on pait pour rien.
  • l'approvisionnement en eau est un problème sauf si on est campé sur les rives d'un cour d'eau. Il faut prévoir et faire des réserves lors du dernier arrêt avant la nuit. Il faut avoir au moins 1.5 litres d'eau et préférablement plus.
  • il y a de l'eau à volonté
  • vous avez la paix et la nuit est trés silencieuse, vous n'y êtes pas habitué. Aucun bruit ne vous agaçe.
  • il faut un seul idiot bruyant pour tenir tout le camping réveiller. Il y a invariablement un imbécile qui fait jouer de la mauvaise musique trop fort, et parle de plus en plus fort au fur et à mesure que son état d'ébritété augmente
  • vous êtes vraiment dans la nature
  • les terrains de camping ont parfois de beaux site, surtout les terrains publiques dans des parc nationaux, mais en général ce n'est pas le cas. Vous êtes coucher sur la pelouse, entre deux roulottes de couleur blanche, il y a des véhicules automobile partout, de la lumière artificielle, etc... Bref vous êtes très loin d'un milieu naturel!
  • il n'y a rien à faire le soir, à part observer les étoiles, on ne se campe pas à partir de 16h pour ne pas mourrir d'ennui. On pédale toute la journée et on se campe une heure avant le crépuscule, parfois même à la noirceur. On mange, on lit son livre de poche et on s'endort.
  • les campings offrent des activités, tel qu'une piscine pour se rafraichir et admirer (ou rire de) l'anatomie des autres campeuses/campeurs, un golf miniature, table de ping pong etc... Certains camping sont des destinations touristiques en soi!
  • on ne peut faire de feux car s'est dangeureux, salissant, notre linge sent le bûlé pour le reste du voyage, cela attire les animaux nuisibles comme les mouffettes et ratons, et surtout car un feu est le meilleur moyen d'attirer l'attention et les ennuis si vous squattez le site.
  • on peut faire un feu de camp énorme si on le désire, le bois vendu en gros sac ne peut être transporter en vélo, alors aussi bien tout le brûler avant de partir.
  • la nuit, seul au milieu de la forêt, dans une région inconnue et sauvage, il règne un silence complet. Le moindre bruit suspect nous fait sursauter, on est inquiet et vigilant. On s'imagine qu'à tout moment un ours surgira pour nous dévorer.
  • il y a tellement de bruit venant des autres campeurs qu'on se sent en sécurité
  • vous devez avoir vos provisions pour le souper et le déjeuner, et une batterie de cuisine incluant un réchaud, combustible, chaudrons, vaisselle, etc... même pour faire un simple café.
  • si vous n'avez pas envie de cuisiner, habituellement il y a un dépanneur et un restaurant. Les déjeuners avec oeufs et bacons sont particulièrement allèchants.
  • il n'y a pas de douche, c'est vraiment le problème le plus sérieux
  • il y a des douches avec de l'eau chaude. C'est vraiement l'avantage indéniable des terrains de camping aménagés. Parfois elles sont payantes et on doit mettre quelques pièces de 25 cents dans la minuterie. Mais au combien cela est bon aprés une journée de vélo.
  • vous devez laver votre linge dans un cours d'eau au besoin
  • certains camping ont une buanderie pour laver votre linge, la laveuse et la sécheuse sont payantes avec des pièces de monnais.
  • il n'y a pas de toilette, vous faites vos besoin dans la nature
  • il y a des toilettes
En résumé, pour moi l'idéal est de faire de camping sauvage par défaut et d'aller à l'occasion dans un camping publique, hôtel, auberge ou auberge de jeunesse pour y prendre une vrai douche et laver mon linge si il y a une buanderie. Si il y a des ordinateurs et un accès internet publique, on peut aussi y recharger sont lecteur MP3 et télécharger sa caméra.  

 

 

hébergement Hôtels, motels, auberges


Auberge de type Bed & Breakfast sur la piste cyclable le P'tit Train du Nord à Val-Morin. Des forfaits incluant l'hébergement, les repas, le transport de vos baggages jusqu'au prochain hébergement, et la navette qui vous ramène à votre voiture à la fin du voyage sont offerts.


Motel sur le bord de la route 132 à Rivière-du-Loup

Recherche intelligente pour cyclotouristes!
Tapez le nom d'une ville et obtenez seulement des résultats pertinents pour les cyclistes en voyage: détaillants de vélos, hôtels, campings, auberges, B&B, restaurants, attractions touristiques, etc...:

Recherche personnalisée

Pour connaître tous les sites d'hébergement dans chaque région du Québec et leur classification en nombre d'étoile visitez le site de la Corporation de l'Industrie Touristique du Québec

Si vous faites du cylcotourisme et que vous couchez dans les hôtels, motels et auberges, vous avez l'avantage d'avoir beaucoup moins de matériel à transporter qui si vous pratiquiez la camping. Il est fort probable que vous mangiez tout vos repas au restaurant, donc vous sauvez aussi l'embarras d'un réchaud, vaisselle, nourriture, etc... Deux sacoches arrière pour votre linge, votre crème solaire et votre caméra et c'est tout ce dont vous avez besoin. Certain cycliste, surtout de type sportif, pratique le cyclotourisme de style "carte de crédit", c'est à dire qu'il transporte le moins de matériel possible et paient tout avec une carte de crédit. Ainsi on peut faire de grande distance en peu de temps et profiter pleinement des hôtels, restaurants, attractions touristiques et autres activités para-cycliste en cour de route. Evidemment ce type de voyage est plus dispendieux que de faire du camping et cuisiner sa nourriture, mais c'est aussi plus confortable et mieux adapté pour certaines catégorie de cycliste, les gens plus agés et les femmes entre autres. Si vous inviter votre nouvelle blonde à faire un voyage à vélo, vous n'aurez pas trop de difficulté à la convaincre si vous lui proposé d'aller coucher dans des hôtel avec bain tourbillon et de pittoresque bed & breakfast à la campagne.

Dans ce type de cyclotourisme, le choix des hôtels et les réservations sont importants et on doit planifier le voyage autour de ces points fixes.Si on a un problème qui nous cause des retards ou si on est fatigué, on doit quand même continuer à pédaler pour se rendre au prochain hôtel à chaque soir.

Il n'y a pas d'hébergement disponible dans tous les villages, seuls les villes importantes ont des hôtels et motels. Par contre les petites auberges se trouvent parfois en pleine campagne. Plus on s'éloigne des grands centre et moins il y a de choix, donc on doit parfois oublier le 5 étoiles et se contenter d'un motel assez miteux parce qu'il est le seul dans le secteur. Ces hébergements sont rarement en bordure de la piste cyclable et on doit faire un détour plus ou moins long pour s'y rendre. Habituellement votre trajet ira d'une ville importante à une autre. Par exemple Montréal, Granby, Sherbrooke, Victoriaville, Québec, etc... par la Route Verte #1. C'est dans ces villes qu'on trouve aussi un choix de bons restaurants.

Dans certaines régions, par exemple dans les Laurentides, il existe des forfaits complet incluant le transport, hébergement et repas en partenariat avec de nombreux établissement de toute catégorie, des campings jusqu'aux luxueux hôtels. Un service de navette de transport pour vous, votre vélo et vos bagages permet d'éviter de faire un aller-retour et de faire plutôt un aller simple en se faisant transporter à n'importe quelle gare de la piste cyclable de Petit Train du Nord entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier. Ce type de forfait peut être offert sur d'autres pistes cyclables dans d'autres région, renseignez-vous auprés de l'office de tourisme.

La certification "Bienvenue cyclistes!!"


A gauche le panneau indiquant que l'établissement a reçu la certification "Bienvenu Cylistes!". A droite un panneau indiquant le classement de 3 étoiles par Camping Québec.

Depuis 2006 certains établissements ont reçu le certificat "Bienvenue cyclistes!" de Vélo-Québec. Cette certification ne devrait pas avoir un gros impact sur votre choix d'hébergement. Pour choisir vous devriez plutôt regardez le nombre d'étoile attribué par Camping Québec ou la Corporation de l'Industrie Touristique du Québec selon le type d'établissement. Cette évaluation est aussi affichée sur un panneau brun à l'extérieur ou l'intérieur de l'établissement. Pour obtenir la certification "Bienvenue cyclistes!" les hébergements doivent:

  • mettre à la disposition des cyclistes un endroit couvert et verrouillé pour entreposer leur vélo, mais de toute façon vous pouvez très bien les vérouiller à n'importe quel hôtel et même l'amener dans votre chambre d'hôtel
  • avoir une pompe pour les pneux et l'outilliage pour les réparation mineurs, mais de toute façon vous devriez avoir votre propre pompe dans votre équipement de base
  • pouvoir fournir aux cyclistes des rensignements sur les boutiques et locations de vélos, mais de toute façon vous aurez probablement ces informations à l'avance pour planifier votre voyage, en consultant le présent site web entre autre.
  • s'il y a un service de restauration, offrir des portions généreuses et énergétiques

Pour les campings:

  • offrir des emplacements sans réservation lorsque vous arrivez à vélo
  • avoir un abris pour les repas en cas de mauvais temps
  • avoir une pompe pour les pneux et l'outilliage pour les réparation mineurs, mais de toute façon vous devriez avoir votre propre pompe dans votre équipement de base
  • pouvoir fournir aux cyclistes des rensignements sur les boutiques et locations de vélos, mais de toute façon vous aurez probablement ces informations à l'avance pour planifier votre voyage, en consultant le présent site web entre autre.

Pour obtenir une liste à jour de tous les établissements "Bienvenue cyclistes!!" consultez le site Internet de la Route Verte à www.routeverte.com

Ateliers de réparation, magasins de vélo

En voyage de cyclotourisme on n'ira pas s'acheter un vélo neuf, mais il n'est pas rare que l'on doive remplacer un accessoires brisé, des gants perdus, ou que l'on s'appercoive qu'un phare avant serait très utile par exemple. Mais la raison la plus probable pour que vous soyez à la recherche d'un détaillant de vélo est un bris mécanique majeur, et vous n'avez pas la pièce et/ou les compétence mécanique pour faire la réparation vous même. Il y a 3 types de détaillants de vélo: les boutiques sépcialisées dans le vélo (et le ski de fond l'hiver), les boutiques de sports qui vendent des vélos mais aussi d'autres équipement sportif, par exemple Intersport et Sport Expert, et les grandes chaînes tel Wal Mart et Canadian tire qui ont un département de sports et camping. Les boutiques de sports et magasins de vélo offrent toujours un service de réparation et d'installation dans leur atelier. Les grandes chaînes tel que Canadian Tire n'offrent pas la réparation. En général le service et le matériel vendu dans les boutiques spécialisé est de meilleur qualité mais aussi plus dispendieux. C'est souvent le propriétaire lui-même qui nous Accueil. Dans les grandes chaînes on vends du matériel bas de gamme à bas prix,et c'est le marché des vélos pour enfants qui est visé.

On trouve des magasin de vélo seulement dans les grandes villes et leur banlieux, et dans plusieurs régions du Québec le Canadian Tire est la seule source disponible pour les pièces et accessoires de vélo. Il faut donc être prévoyant et transporter quelques outils de base et connaître les rudiments de la mécanique pour éviter d'être en panne longtemps. Au minimum vous devriez avoir une chambre à air de rechange de la bonne dimension pour vos roues, et être capable de la changer vous-même. Il faut aussi une pompe pour regonfler le pneu en cas de crevaison ou fuite lente. Remarquez que les autres cyclistes qui passent vont probablement s'arrêter pour vous aider si vous semblez avoir des problèmes, mais il est peu probable qu'il aient une chambre à air de rechange de la bonne dimension. Aussi je recommande si vous voyagez sur de grande distance sur la Route Verte d'avoir un pneu de rechange de la bonne dimension. Un "blow out" (explosion subite d'un pneu) ou un pneu endommagé qui commence à développer une bosse fait partis des tracas des cyclotouristes qui portent un poids importants et roulent sur des routes en mouvaise condition. Si vous n'avez pas de pneu de rechange, vous êtes condamné à pousser votre vélo à bras et/ou faire de l'autostop jusqu'au prochain détaillant de vélo. De nos jours, les pneus de vélo se vendant dans une grande variété de dimension et de qualité, il est possible que le marchand de vélo en région n'est pas de pneu adéquat à vous vendre.

Recherche intelligente pour cyclotouristes!
Tapez le nom d'une ville et obtenez seulement des résultats pertinents pour les cyclistes en voyage: détaillants de vélos, hôtels, campings, auberges, B&B, restaurants, attractions touristiques, etc...:

Recherche personnalisée

Faire de l'autostop pour se rendre au magasin de vélo le plus proche

Il est conseillé de ne pas faire de l'autostop avec votre vélo au complet si possible. Démonter la pièce défectueuse, par exemple une roue crochie, et amenez la avec vous. Laissez votre vélo et tout le reste de votre matériel, sauf l'essentiel et vos objets de valeur, dans une endroit sur, par exemple camoufler votre vélo dans la forêt et vérouiller le à une arbre. A la campagne les autostoppeurs n'attendent généralement pas trop longtemps avant de se faire embarquer, mais sur les grandes routes et dans les villes et banlieux vous pouvez attendre très longtemps. Si vous avait l'apparence d'un cycliste en panne, vous avez des cuissards et un casque de vélo par exemple (mais ne mettez pas de verres fumés) vous attirerez la sympathie des automobilstes qui pratiquent le vélo et qui n'aimerait pas être à votre place ! Si vous êtes une femme ou un couple vous attendrez beaucoup moin longtemps que si vous êtes un homme seul de plus de 20 ans. Le problème supplémentaire des hommes est qu'aprés quelques jours de cyclotourisme la barbe mal rasée et les cheveux dépeignés vous donne un air plutôt suspect...Même les "trippeux" du coin, seul dans leur voiture, vous dépasse en faisant semblant qu'ils ne vous ont pas vu. Une fois dans le véhicule expliquez que vous êtes en panne et que vous cherchez un détaillant de vélo ou un Canadian Tire ( tout le monde sait où il se trouve). Offrez de l'argent au conducteur pour qu'il vous amène directement au magasin le plus proche, et offrez lui en encore plus pour qu'il attende et vous ramène là où il vous a embarquer. En plein jour, la semaine, les gens des régions ne sont pas pressés et peuvent être trés sympathiques. Il vous dirons peut être "je ne peux pas te ramener mais mon chum Louis qui demeure à proximité de la boutique pourra peut être t'aider".

Taxis en région

Sachez aussi qu'il y a toujours un service de taxi disponible, même dans les régions moins peuplées. Si vous avez accès à un téléphone, faite le 411 et demandez un service de taxi. Il est préfèrable de ne pas transporter le vélo au complet, mais si vous n'avez pas le choix, expliquez le au téléphone et assurez vous que le véhicule sera capable de transporter votre vélo et tout vos baggages adéquatement. Ces taxis ne fonctionnent pas comme à la ville, on doit appeler et réserver à l'avance si possible, sinon le taxi peut prendre plusieurs heures avant d'arriver. On négocit le prix du trajet selon le kilomètrage. On demande au taxi d'attendre à destination pour nous ramener au vélo aprés.

Les "blow out" ou explosion subite d'un pneu

Les blow out, ou explosion subite d'un pneu, sont toujours dûs à une pression trop élevée. Evidemment personne ne met volontairement trop de pression, mais par deux fois un concour de circonstance m'a fait vivre cette désagréable expérience. La première fois était à la suite du remplacement d'un pneu sur mon vélo par quelqu'un d'autre. Le type avait mis un pneu dont la pression maximum était de 65 psi au lieu de 90 psi comme l'original. En cour de route je trouvais le pneu plutôt mou et je l'ai gonflé sans regarder à 90 psi comme d'habitude...Le pneu n'éclate pas immédiatement, mais aprés quelques kilomètres sur une route en asphalte noire surchauffée. La deuxième fois c'était dû à un manomètre défectueux, qui indiquait une pression nettement inférieur à la pression réelle. Ce n'était pas un manomètre conventionnel, un cylindre métallique avec un tige coulissante, c'était plutôt un manomètre conçu pour le vélo, tout en plastique avec un cadran circulaire. Sur le coup, j'ai attribué l'explosion à un pneu de faible qualité, mais cette explication me tracassait car même les pneus bas de gamme résistent toujours à la pression maximum recommandée, et que j'avais respectée. En cherchant plus loin la cause de mon malheur, je m'apercu que mon manomètre était défectueux, pour une raison quelquonque le mécanisme interne c'était démonté.

Sur les pistes cyclables les mieux aménagées, des panneaux indiquent la présence des services, les boutiques de vélo entre autre.

navette Navette de transport

_ _
Navette entre Trois-Rivières et Bécancour permettant de traverser le Pont Laviollette interdit aux vélo.

Il existe deux type de navettes aux services des cyclistes. Il y a d'abord les navettes pour franchir un obstacle, par exemple un traversier pour franchir une rivière ou le fleuve Saint-Laurent, là où il n'y a pas de pont, ou un pont intedit aux vélos. Entre autres entre Trois-Rivières et Bécancour, le pont Laviolette est interdit aux vélo et il y a un service de navette terrestre pour vous traverser de l'autre coté.

Le deuxième type de navette est celui qui vous transporte vous, votre vélo et vos baggages jusqu'à un certain point de la piste cyclable et qui permet ainsi de faire un aller simple plutôt qu'un aller-retour. Vous parcourez donc une plus grande distance sur la piste cyclable plutôt que de voir 2 fois le même paysage. C'est ce type de service de navette qui fait partis de notre évaluation des pistes cyclables et qui donne des points supplémentaires. Ce service est plutôt rare et disponible seulement sur les pistes cyclables les plus achalandées. Entre autres sur presque toutes les pistes cyclables des Cantons-de-l'Est et sur la piste cyclable Le P'tit Train du Nord dans le Laurentides.

Dans certaines régions, par exemple dans les Laurentides, il existe des forfaits complet incluant le transport, hébergement et repas en partenariat avec de nombreux établissement de toute catégorie, des campings jusqu'aux luxueux hôtels. Le service de navette transporte vous, votre vélo et vos bagages à n'importe quelle gare de la piste cyclable du Petit Train du Nord entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier. Ce type de forfait peut être offert sur d'autres pistes cyclables dans d'autres région, renseignez-vous auprés de l'office de tourisme.

La navette elle même peut être différent type de véhicule. Parfois un mini-autobus tirant une remorque sur laquelle sont boulonnées des support de vélo comme sur le toit des voitures, parfois une forugonnette avec un support pour 3 ou 4 vélos à l'arrière. L'icône ci-haut représentant un camion plateforme avec un vélo dessus n'est pas réaliste.

 

Location de vélo Location de vélo

Un service intéressant disponible sur certaines pistes cyclables est la location de vélo. Très utile si vous voulez faire connaître la piste cyclable à un ami qui ne possède pas de vélo ou un visiteur, et pour s'éviter le tracas du transport d'un vélo sur l'auto. On accorde pas de points dans l'évaluation des pistes cyclables pour la disponibilité de ce service mais il est tout de même important de le mentionner. La location est offerte par des boutiques de vélos à proximité de la piste ou par des hôtels qui les offrent à leur vacantiers. Les vélos sont loués à l'heure ou à la journée. Il faut une carte d'identité avec photo que l'on laisse en garantie, ainsi qu'un dépôt de sécurité ou empreinte de carte de crédit que l'on charge au retour. Les tarifs sont variables selon plusieurs facteurs, par exemple cela peut être plus dispendieux les fin-de-semaines.

Habituellement les vélos loués sont récents mais bas de gamme, en bonne condition mécanique, sans aucun équipement tel que garde-boues ou porte-bagage. Parfois un casque et un cadenas anti-vol sont fournis. Ce sont habituellement des modèles de type hybrides avec guidon droit et pneus de largeur moyenne. Certaines boutiques offre aussi la location de remorques pour les enfants.

Pour louer un vélo dans la région de Montréal, que ce soit pour se balader en ville ou pour partir en excursion dans la province, utilisez notre service de location de vélo affilié à PistesCyclables.ca

StephaneLapointe.com - vélos usagés - Used Bikes - Montreal

Vélo à louer à Montréal_ Vélo à louer à Montréal

LOCATION DE VÉLO
à MONTRÉAL

Location à prix modique pour étudiants, travailleurs et touristes
Semaine - Mois - Saison - Vélo livré chez vous

  • Flotte de vélos de types et tailles variés pour accommoder tous les cyclistes. Location individuelle ou pour petits groupes disponibles.
  • Choix de vélos hybrides, vélos de ville, vélos de cyclotourisme, vélos pliants et plus. Voir les vélos disponibles en location..
  • Le vélo est livré à votre lieu de résidence ou de travail n'importe où à Montréal, hôtel, auberge, université ou autres.
  • Tous nos vélos sont complètement mis au point par un expert et en excellente condition mécanique. Plutôt que de louer des vélos neufs bas de gamme, nous améliorons continuellement une flotte de vélos qui ont fait leur preuve.
  • Chaque vélo est équipé d'un cadenas anti-vol en U, phare avant, feu rouge arrière, réflecteurs, béquille, sonnette, attache-pantalon, pompe, trousse d'outils, clés à déjanter les pneus, chambre à air de rechange, sacoche pour porte-bagage. Voir les accessoires...
  • La majorité des vélos sont équipés d'un porte-bagage arrière ou un panier avant.
  • en savoir plus..

La ville de Montréal offre un service de location de vélos en libre service nommé BIXI. Quoique très populaires et bien adaptés pour de courtes balades en ville, les Bixi ont plusieurs inconvénients: vélos lourds et lents, seulement 3 vitesses, aucune performance, ne peu faire de balades tranquilles pour explorer la ville, stationnement aux endroits prédéterminés seulement, coût élevé pour les visiteurs. Bref vraiment pas pour les vrais amateurs de vélo qui désirent la flexibilité d'un vélo personnel et/ou la performance.

 Vélo en location libre service BIXI
Vélos en location libre service BIXI


Location de vélo sur la piste cyclable du Canal de Lachine à Montréal

information Information touristique

Pour planifier votre voyage à vélo, il est préférable de se renseigner avant de partir et de transporter, au minimum, le guide touristique de la région visitée et une bonne carte routière du Québec. Vous trouverez sur ce site web des tonnes de renseignements. Pour chaque piste cyclable des liens sont suggérés pour avoir plus d'information. Pour avoir les renseignements les plus complets et à jour, vous devriez communiquer avec les offices de tourismes régionaux. Vous trouverez sur la page des liens recommandés les coordonnées des offices de tourisme de toutes les régions du Québec, ainsi qu'un lien vers leur site internet. Vous y trouverez aussi des liens vers d'autres sites internets utiles à la planification de votre voyage tel que Camping Québec, Parcs Québec, Vélo Québec, etc...

Dans la majorité des régions du Québec on trouvera des kioskes d'information touristique à proximité des pistes cyclables, sauf sur les pistes urbaines dans les grandes villes. Ces kioskes ne servent pas seulement aux cyclistes mais à tous les touristes de passage. On y trouve des cartes, des dépliants ventant les attraits de la région et de la publicité des lieux d'hébergement et restaurants du secteur. Un étudiant engagé pour le période estivale peut répondre à vos questions. Comme cette personne réside dans le secteur, c'est la meilleure source d'information pour connaître le magasin de vélo le plus proche, le restaurant bon et économique, le camping le plus proche, etc...

Recherche intelligente pour cyclotouristes!
Tapez le nom d'une ville et obtenez seulement des résultats pertinents pour les cyclistes en voyage: détaillants de vélos, hôtels, campings, auberges, B&B, restaurants, attractions touristiques, etc...:

Recherche personnalisée

 

téléphone Téléphones publics et téléphones cellulaires

En cas de problème, pour appeler l'auberge ou pour appeler un taxi, il peut être utile d'avoir accès à un téléphone publique. Les téléphones cellulaires sont peu pratiques lorsqu'on voyage à vélo. Hors des villes la réception est trés souvent impossible, on veut minimiser le poids, il n'y a pas moyen de recharger les batteries et on ne veut pas se faire harceler par le travail, les amis ou la famille lorsqu'on est en voyage. L'accés à un téléphone publique est donc un service qui peut s'avèrer essentiel sur une piste cyclable en cas d'urgence, quoique je n'y accorde pas de points dans mon évaluation.

Il y a tout de même plusieurs cyclistes qui emportent leur téléphone cellulaire (portable) en voyage. Sachez qu'il n'y a que les grosses compagnies tel que Bell et Rogers qui offrent un couverture de signal hors des grands centres urbains, et cette couverture est souvent limitée à quelques kilomètres de part et d'autre des grand axes routiers, par exemple les autoroutes et routes provinciales achalandées. Certains endroits à moins d'une heure de voiture de Montréal ne sont couvert que par un seul service de téléphone cellulaire, habituellement Bell Mobilité.

_
Hors des grandes villes plusieurs compagnies de téléphones cellulaires (portables) n'ont pas de réseau accessible. A droite un panneau sur une piste cyclable en région indique qu'à cet endroit les téléphones cellulaires sont fonctionnels, mais encore faut-il être abonné à la bonne compagnie.

Accueil | Pistes cyclables par ville et région | Pistes cyclables par catégorie | Les meilleures pistes cyclables au Québec
Les types de pistes cyclables | Les cyclistes | Autres utilisateurs des pistes | La faune | Liens utiles
Le cyclotourisme | Route Verte | Sentier Transcanadien

Le guide complet des pistes cyclables au Québec