Le guide des pistes cyclables au Québec

PistesCyclables.ca > La faune des pistes cyclables

La faune des pistes cyclables


Le faune

Introduction

Gros mammifères
Chevreuil
Orignal
Ours
Coyote
Chien

Moyens mammifères
Castor
Rat musqué
Marmotte
Renard
Raton laveur
Moufette
Porc-épic
Chat

Petits mammifères
Ecureuil et suisse
Lièvre

Oiseaux
Hibou
Faucon, Épervier
Oie, bernache
Canard
Héron
Perdrix
Pic-bois
Dindon sauvage
Mouette
Corbeau

Animaux de ferme
Cheval
Vache

Autres
Couleuvre, grenouille, crapaud et salamandre


Pistes cyclables par ville et région


Pistes cyclables par catégorie


Les meilleures pistes cyclables au Québec


Information générale

Introduction

Que ce soit des gros mammifères, des oiseaux ou des reptiles, les pistes cyclables sont de très bons endroits pour observer la faune. Même dans les milieux fortement urbanisés la piste offre un oasis de verdure où se réfugient et vivent plusieurs espèces d'animaux. Très souvent les pistes côtoient un cours d'eau, rendant l'endroit encore plus favorable à la faune. Hors des villes, la piste cyclable traverse souvent des zones qui sont inaccessibles autrement, éloignées des routes et des habitations. A la campagne la piste elle même devient un micro environnement pour les animaux qui ne peuvent survivre dans les champs labourés. Voici un répertoire des animaux que j'ai observé lors de mes voyages. Sur certaines pistes cyclables on voit beaucoup plus d'animaux que de cyclistes !


Gros mammifères

chevreuil Le chevreuil

Particulièrement à la fin de la journée, avant le crépuscule, traverse la piste cyclable tranquillement et parfois s'arrête complètement. Il vit où un mélange de forêt et de champs est présent. Les chevreuils semblent aimer les pistes cyclables car on en voit beaucoup qui marche paisiblement, dans la direction de la piste, surtout si elle est couverte de poussière de roche. Quand vous roulez seul, les chevreuils sont peu méfiant car vous faites peu de bruit. Les chevreuils restent longtemps sur la piste même si ils vous ont aperçu. Il n'ont pas vraiment peur des cyclistes. Si un chevreuil ne veut pas bouger, criez un peu et il décampe à 150%. Au crépuscule il broute dans les champs adjacents à la piste cyclable, parfois même la pelouse d'une maison.

Lorsqu'on se baladent le soir ou la nuit avec des phares sur le vélo, on apercoit deux yeux brillants au beau milieu de la piste cyclable, environ à la même hauteur que nos yeux. Il faut faire du bruit pour effrayer l'animal car la lumière du phare les figent et ils se demandent si vous n'êtes pas un autre chevreuil.

_
Les chevreuils se voient même à proximité des grandes villes, ces 2 chevreuils ont étés aperçus dans la ceinture de verdure qui entoure le centreville d'Ottawa ! En fait il est plus facile de les observer en zone urbaine car ils sont habitués aux humains.


Les chevreuils broutent l'herbe en bordure de la piste cyclable. Surpris ils partent à courir dans la même direction que vous, et comme ils se déplacent à environ 20 km/h, on les suit assez longtemps à vélo, jusqu'à ce qu'ils comprennent et décident enfin de se jetter sur les cotés.

_
Au printemps ce chevreuil était derrière moi et m'observait au loin alors que j'étais arrêté depuis quelques minutes. Il décide de se gratter l'oreille avec sa patte arrière au moment où je le prends en photo. Je me suis assis sur la piste cyclable pour ne pas l'effrayer et il a tranquillement poursuivit son chemin.

orignal L'orignal

L'orignal est beaucoup plus rare que le chevreuil. On le voit dans les marécages et les petits lacs. Craintif il se sauve quand il apercoit un cycliste en courant dans l'eau avec ses longues jambes, avec un bruit assez fort. Avec le son on peut savoir dans quelle direction il est partis et à quelle distance il est rendu. A cause de son poids on voit ses traces sur les pistes cyclables en poussière de roche. Le chevreuil a des pattes beaucoup plus fine et il ne laisse pas de trace profonde sur la piste. L'orignal vit habituellement seul.


L'orignal est assez pesant pour laisser des traces profondes sur les pistes cyclables en poussière de roche. Son pied est plus rond est plus large que celui d'un chevreuil.

Le coyote est un petit chien que l'on peut confondre avec un renard, un gros chat ou un chien domestique. Les coyotes d'aujourd'hui peuvent être de race mélangée avec le chien domestique. Ils ne hurlent pas comme des loups, ils jappent drôlement sur un ton assez aigu et avec un volume élevé pour communiquer entre eux. Ils sont souvent en groupe et se déplacent à la tombée de la nuit. Vous entendez donc rarement un coyote seul. Habituellement 2 ou 3 coyotes jappent en même temps et les sons proviennent de directions différentes. Après un court vacarme c'est le silence complet. Ils sont absolument inoffensifs pour les humains et de plus en plus nombreux au Québec. Ils ne viendront jamais vous déranger.


L'ours

Il vit dans la forêt en bordure de la piste cyclable et cette forêt doit être assez grande pour subvenir à ses besoins. Au Québec il y a une seule espèce d'ours, l'ours noir, qui craint l'homme et il est très rare d'en apercevoir un. Ils vous entends et vous sent bien avant. Dans l'ouest du Canada les ours bruns ou Grizzlys sont infiniment plus dangeureux.

Donc pour qu'un ours noir attaque un humain les circonstances doivent être sérieuses. Par exemple il crève de faim et veut votre nourriture, ou vous l'avez surpris de près, il ne vous a pas vu ou senti et il croit que vous l'attaquez. Selon les statistiques, vous avez plus de chance d'être frappé par la foudre ou de mourrir dans un accident d'avion que d'être attaqué par un ours. Certaines années la nourriture habituelle des ours manque dans la nature et ils n'ont pas le choix de s'aventurer à proximité des zones peuplées, ce qui causent la panique chez les humains. Ce fut le cas à l'été 2009 par exemple dans la région des Laurentides et l'Outaouais. Mais même dans ces circonstances exceptionnelles le nombres d'attaques est resté très faible. Je n'avais jamais vu d'ours de ma vie mais à l'été 2009 ce fut 3 ours en l'espace d'un mois! A chaque fois l'ours a décampé bien avant que j'ai eu le temps de prendre une photo. Tout de même cela m'a forcé à camper dans des zones habitées par mesure de sécurité alors que je préfère camper en pleine nature.

_
Certaines années la nourriture habituelle des ours manque dans la nature et ils n'ont pas le choix de s'aventurer à proximité des zones peuplées, par exemple à l'été 2009 dans la région des Laurentides. Des panneaux avertissaient les cyclistes sur la piste cyclable le P`tit Train du Nord et plusieurs crottins d'ours jonchaient la piste. Je n'avais jamais vu d'ours de ma vie mais à l'été 2009 ce fut 3 ours en l'espace d'un mois!


Ours noirs en captivité.

Comment savoir qu'un ours est menaçant et passera à l'attaque: supposons que vous avez la chance inouï de voir un ours et que par miracle il ne s'enfuit pas à toute jambe après voir avoir aperçu, c'est déjà un signe que l'ours n'a pas un comportenent normal et vous devriez être méfiant. Si en plus il vous regarde c'est que vous piquez sa curiosité. Mais la pire situation c'est un ours qui s'approche tranquillement, sans faire de bruit, tout en vous regardant et avec la tête penchée vers l'avant. Dans ce cas l'ours veut vous manger et passera à l'attaque, vous devez agir immédiatement pour le faire fuir.

Comment faire fuire un ours: Dans tous les cas vous ne devez pas fuir ou agir comme une proie menacée! Au contraire vous devez faire peur à l'animal. Ne faite pas le mort, ne partez pas à courir et ne montez pas dans un arbre. Sachez aussi que l'ours noir est très bon nageur et rien ne sert de se jeter à l'eau. Restez debout pour paraître le plus grand possible. Levez vos mains et essayez de brandir un objet au dessus de votre tête. Ne lui faites pas dos, regarder le et essayez de reculer tranquillement si il le faut vraiment, par exemple pour lui céder le passage. Faites du bruit pour l'effrayer. L'ouï des ours est 2 fois plus sensible que celle d'un humain, faites des bruits intenses et violents, par exemple en frappant votre casserole sur une table. Dans les zones où les ours sont nombreux et vous craignez une mauvaise rencontre, faites du bruit en roulant à vélo. Achetez une clochette par exemple. Un moyen de défense efficace est de s'équiper d'un klaxon à air comprimé vendu pour les trousses d'urgence des bateaux. On en trouve dans la section nautisme au Canadian Tire. Du poivre de cayenne est aussi efficace contre les ours mais il est plus difficile de s'en procurer.

Quand l'ours passe à l'attaque: s'il est vraiment très affamé il attaquera à n'importe quelle heure du jour, mais l'ours est plutôt nocturne et dans la majorité des cas c'est après le coucher du soleil, lorsque tout le monde est parti se coucher. Il viendra reniffler votre matériel, lécher la table de pique-nique et la vaisselle, etc.. Si vous êtes coucher dans une tente attendez une heure avant de vous endormir, en lisant un livre par exemple, et tendez l'oreil vers l'extérieur. Si vous suspectez qu'un ours est dans les parages faites des bruits violents pour le faire fuire.

Qui l'ours attaquera: habituellement il va s'en prendre à des personnes de petite taille, femme ou enfant par exemple. Une femme seule a plus de chance d'avoir du trouble. Il s'attaquera à une personne isolée du groupe, par exemple camper à l'écart des autres. Donc rester en groupe serré est un bon moyen de prévenir les attaques. Comme tout bon chasseur l'ours essai de surprendre sa proie, en arrivant furtivement pas l'arrière, hors de votre vue. Par exemple une femme penchée dans son jardin. Donc se déplacer et se tourner souvent est une bonne précaution.

Comment l'ours attaque: Si vous êtes dans une tente malheureusement cela est très désavantageux. L'ours aura vite fait décraser les supports et vous serez emprisonné dans la toile, ce qui limite vos mouvements et vous empêche d'en sortir. Il s'attaque d'abord à la tête et au cou, en essayant de vous broyer le crâne avec sa bouche et de vous étouffer jusqu'à l'asphyxie. Donc de garder votre casque de vélo est une bonne précaution.


Le chien

A la campagne, dans les maisons voisines de la piste cyclable, le chien est souvent en liberté et peut avoir un comportement très affectueux ou au contraire agressif. Certains chiens vous voient arriver et se mettent immédiatement à hurler et aboyer agressivement. Il jape sans arrêt jusqu'à ce que vous soyez rendu loin après. Si un chien en liberté part à courir après vous, le meilleur moyen de l'arrêter est de le regarder de haut (facile car vous êtes en vélo) et de l'engueuler copieusement comme si c'était un vulgaire maringouin qui venait de vous piquer. Il faut être autoritaire et montrer au chien que vous êtes le patron, qu'il ne vous intimide pas. Si au contraire le chien essai d'être trop gentil et ne vous lâche pas d'un pouce, prenez le par le collier et tirez le dans la direction opposée, d'où il provient. Parlez lui fermement. Repartez à vélo et il finira par lâché prise. Lors de rencontres avec des chiens j'ai remarqué qu'il n'étaient jamais seuls. Les propriétaires de chien ont l'habitude d'en posséder un deuxième, puis un troisième, surtout à la campagne ou la place ne manque pas et les voisins sont loin. Ainsi il est plus difficile de les retenir tous à la maison.


Moyens mammifères

Le castor

Le castor construit sa demeure dans les marais adjacent à la piste. Sur un coté de la piste le niveau d'eau est 1 mètre plus haut que sur l'autre coté. La piste l'aide à construire son barrage car il n'y a pas de ponceau ou le vieux ponceau qui passe sous la piste est obstrué. Il traverse parfois la piste pour bûcher du bois de l'autre coté. D'ailleur sa présence dans les environ est révélée par les souches coniques des petits arbres qu'il a abattu.


A gauce, des huttes de castors dans un marais sur le sentier récréatif Prescott-Russell. A droite un barrage de castor a inondé une acienne forêt dans le parc du Mont-Orford


Le castor fait des ravages en abattant plusieurs arbres de toute grosseur à chaque année. Parfois l'arbre coupé tombe sur la piste cyclable à proximité. On reconnait les arbres coupés par les castor par la forme conique de la souche et sa hauteur de 1 à 2 pieds au dessus du sol. Photos prises sur la piste cyclable Soulanges en Montérégie.

Le rat musqué vit dans les marais en bordure de la piste. Il ressemble à un croisement entre un rat et un castor. Il a une queue noire, longue et pointu comme un rat, mais un fourrure et des dents semblable au castor. Sa maison est un trou sur les rivages du marais, parfois très proche de la piste cyclable.

La marmotte creuse son terrier en bordure de la piste cyclable et se fait chauffer au soleil toute la journée. Elle vit souvent en colonie de plusieurs individus qui creusent chacun leur trou. Elle observe le cycliste qui s'aproche et se laisse approcher facilement. En cas de panique elle se sauve dans son trou.

Marmotte
Les marmottes sont diurnes et se font chauffer au soleil non loin de leur terrier. Quand on voit une marmotte il y a en a toujours d'autres dans les parages.

Le chat les pistes cyclables sont une voie de transport idéal pour les chats. Elles sont aussi un bon endroit pour chasser les oiseaux et les souris.Il peut marcher longtemps, même en pleine nuit, pour aller explorer les environs. Quand un chat voit un cycliste, il le regarde arriver et attends qu'il s'approche. A la dernière minute il s'enfuit le ventre à terre.


Un chat qui dort paisiblement à l'ombre sur la piste cyclable . Lorsqu'il m'a aperçu il a sursauté et décampé à la vitesse de la lumière!

 

Le renard décampe aussitôt qu'il vous aperçoit. Emprunte la piste cyclable pour les même raison que le chat: chasser et parcourir son territoire. Un renard ne viendra jamais vous déranger, il se cache.

Le raton-laveur de loin ressemble à une grosse boule sur la piste cyclable. Tout à coup elle se met à bouger à basse vitesse et rendu à proximité vous voyez que c'était un raton. Les ratons n'ont pas très peur des humains. A proximité des habitations, terrain de camping, ils peuvent voler votre nourriture si ils sont assez affamés. Parfois 2 ratons laveurs se chicanent à proximité de votre site de camping car un raton empiète sur le territoire de l'autre pour venir vous espionner.

La moufette voir le raton-laveur car elle a un comportement similaire. Peut rôder sur les aires de pique-nique et les terrains de camping.

Le porc-épic

Le porc-épic est un animal trés paresseux qui passe la majorité de la journée à dormir dans le trou d'un arbre qui lui sert de demeure. Comme il mange des feuilles et l'écorce des arbres, il n'a pas besoin de se déplacer bien loin pour se nourrir. C'est au début du printemps qu'il devient plus actif et qu'il est le plus souvent observé. J'ai remarqué sa démarche boîteuse au sol, il est plus à l'aise perché dans un arbre. Un jour j'aperçu un porc-épic dans une forêt à cause du bruit qu'il faisait en se déplacant au sol. Plusieurs feuilles mortes et brindilles étaient accrochés à ses épines ce qui rendait ses mouvements plutôt bruyants.

_
A gauche un porc-épic qui se promenait sur la piste cyclable au printemps au crépuscule. Il n'a pas aprécié le flash de la caméra! A droite un porc-épic dans le Parc National de Frontenac.


Petits mammifères

Le lièvre est un lapin sauvage, brun l'été et blanc l'hiver, qui se voit à l'occasion sur la piste cyclable ou en bordure. Il semble toujours être de coté et regarder dans les deux directions en même temps avec chacun de ses gros yeux. Quand il vous aperçoit il avance par petit bond pour se cacher dans les fourrés. Au crépuscule et le soir les lièvres sortent de leur terrier pour brouter la pelouse en bordure de la piste cyclable. Soyez prudent en début de soirée car il ne regardent pas avant de traverser la piste !


Les lièvres sortent de leur terrier au crépuscule.

L'écureuil et le suisse vivent tous les deux dans les forêts en bordure de la piste. Les suisses sont rares en ville, probablement par ce qu'il se font attaquer par les chats. Les suisses sont curieux et viennent vous espionner quand vous vous arrêter dans leur territoire, par exemple lors d'une pause pique-nique. Parfois il se mette à hurler et font un bruit strident. Si un deuxième suisse arrive la chicane va prendre. Les écureuils sont plus discrets et abondant dans les parcs des villes avec des arbres matures.


Oiseaux

Le hibou attends qu'un petit mammifère traverse la piste et pique pour le surprendre d'en haut. Avec ses crocs puissants il peut étrangler un chat adulte. Avec la liste des animaux mentionnés ici, on ne s'étonne pas de voir les hiboux fréquenter les pistes cyclables. Un hibou est pratiquement invisible jusqu'à ce qu'il se mette à voler. L'envergure de ses ailes est telle que soudainement c'est comme si un avion traversait la forêt. On ne peut pas le manquer. Quand il se pose sur une branche il re-disparaît complètement. Il a un regard humain car ses yeux et sa tête sont gros en comparaison de son corps. Quand il tourne la tête on a l'impression qu'elle peut tourner sur 360 degrés.

Faucons et éperviers survolent la piste pour y surprendre un animal qui y circule. A une bonne altitude, il patrouille la piste sur une bonne distance en suivant exactement le tracé.

Oies et bernache passe l'été à peu prés au même endroit sur les berges d'un fleuve. On les voit surtout sur le bord du St-Laurent et de la rivière des outaouais. Elle vit en groupe et laisse de grosses crottes sur la piste cyclable qu'il vaut mieux éviter. Le groupe se déplacent lentement quand un cycliste arrive, elles se donnent la priorité. Plus vous approchez et plus elles accélèrent pour finalement vous laissez le passage.

_
Sur la piste cyclable Waterfront Trail dans la région de Cornwall, Ontario, les bernaches sont envahissantes et laissent leurs excréments sur la piste cyclable.


Il faut être prudent pour ne pas frapper les oies qui traversent la route en file indienne, utilisez votre clochette pour les éloigner.

Le canard est présent dans les marais, rivières et lacs. Il traverse parfois la piste en marchant. Souvent en couple, ils décollent rapidement en criant après vous avoir vu, ce qui parfois surprends les cyclistes qui ne les avaient pas aperçus avant.

Le héron nous impréssionne toujours par son envergure, la longueur de ses pattes et de son cou. Sur la rive d'un cours d'eau, il observe la surface comme une statue immobile. Quand il décolle il est inmanquable et tous crient "regarde le héron!".

La perdrix vit dans la forêt et aime bien se faire chauffer les plumes sur la piste cyclable après midi. Comme le canard elle décampe soudainement quand elle vous voit et ses ailes font un bruit grave qui est très caractéristique.

Le pic-bois ne fait pas de bruit quand vous arrêtez proche de lui, mais quelques instants plus tard, lorsque l'oiseau sent que vous ne représentez pas un danger, on entend toc-toc-tac provenant d'un arbre. On le trouve facilement en suivant le son. Il n'est jamais trés haut car il aime la base des arbres où le tronc est plus gros.

Le dindon sauvage est rare mais on en voit quelque fois dans la région de Soulanges au Sud de Montréal et en Ontario. Il est gros comme une dinde et vit en petit groupe. Il marche sur le sol tranquillement et le groupe se sauve en courant pas très vite. Vit dans les milieux où il y a un mélange de champs et de forêt.

La mouette se voit surtout proche des fleuves, lacs et rivières. Elle fréquente les aire de pique-nique où elle mange les restes des collations. Parfois des âmes généreuse les nourissent ce qui les domestique et attire encore plus de mouettes. Elles semblent en conflit permanent les unes avec les autres et défendent avec de hauts cris leur territoire et leur portion de nourriture.


Une mouette qui refuse de cèder le passage, elle espère qu'un cycliste lui donnera quelque chose à manger. A droite, un groupe de mouette dans leur habitat naturel sur la berge d'un fleuve.

 

Le corbeau fait le ménage après qu'une couleuvre, une grenouille ou un autre petit animal meure écrasé sur la piste. Il atterrit sur la piste à un endroit précis, pique quelque fois le sol avec son bec et décolle peu de temps après. Plus fréquent le matin.

 


Animaux de ferme

La vache traverse la piste pour aller d'un champs à l'autre. On voit rarement un bétail seul, habituellement tout le troupeau est sur la piste ou tout à coté. Attendez que tout le troupeau ai fini de passer. Crier pour les motiver au besoin. Les vaches vous regarde d'un air curieux. Si vous donner de l'herbe à une vache dans un champs elle viendra à vous, mais attention au reste du troupeau qui part au galop dans votre direction pour avoir leur part.

Le cheval monté par son maître fait beaucoup de dommage sur les pistes cyclables en poussière de roche. Je comprends les cavaliers de vouloir se promener sur ces pistes car se sont des sentiers idéals pour une promenade équestre. Sans faire de trous profonds dans la piste, les chevaux endommagent le revêtement en créant plein de petits trous.


Autres animaux

La couleuvre, grenouille, crapaud, salamandre, tortues

Ils se font griller au soleil au milieu de la piste. La piste est souvent le seul endroit découvert dans une grande région et la végétation de part et d'autre de la piste offre un milieu propice. Les couleuvres se font souvent écraser par les cyclistes qui les méprennent pour une branche. La grenouille adore la piste asphaltée pour sa chaleur au début de la soirée. La salamandre est un petit lézard et elle a la peau visqueuse. On en voit rarement.

_
Une couleuvre a piègé un crapaud. On se demande toujours comment elle fait pour avaler une proie aussi grosse ! Plusieurs couleuvres meurent écrasées par les cyclistes sur les pistes cyclables asphaltées. On les confond avec une branche et elles aiment la chaleur de l'asphalte.


Une tortue sur la piste cyclable du Parc National de Plaisance en Outaouais.

 

Accueil | Pistes cyclables par ville et région | Pistes cyclables par catégorie | Les meilleures pistes cyclables au Québec
Les types de pistes cyclables | Les cyclistes | Autres utilisateurs des pistes | La faune | Liens utiles
Le cyclotourisme | Route Verte | Sentier Transcanadien

Le guide complet des pistes cyclables au Québec
par Stéphane Lapointe