Le guide des pistes cyclables au Québec

PistesCyclables.ca > Cyclotourisme sur route versus sur piste cyclable

Cyclotourisme sur route versus sur piste cyclable

 

Pistes cyclables par ville et région


Pistes cyclables par catégorie


Les meilleures pistes cyclables au Québec


Information générale


Trucs pour imprimer les cartes

Avant le développement du réseau de pistes cyclables que l'on connaît aujourd'hui, les cyclistes et cyclotouristes n'avaient d'autre choix que de circuler sur la route avec les véhicules automobiles. Il est toujours agréable de parcourir un petit chemin de campagne peu passant et certains cyclistes ne voit pas vraiment l'intérêt de faire du vélo sur une piste cyclable. Les deux ont des avantages et des inconvénients et je me suis amusé à faire une comparaison.

Pistes cyclablesCyclotourisme sur piste cyclable

Routes
Cyclotourisme sur route

  • Leur nombre est limité, et la piste ne passe pas toujours là où vous voulez allez
  • Vous planifiez votre voyage en fonction de la piste cyclable
  • Présentent partout, les routes vous mènent dans tous les coins du monde
  • Vous choisissiez votre destination d'abord, ensuite vous trouvez la meilleure route pour y aller.
  • Vous êtes seul la majorité du temps et en toute sécurité
  • Vous ne regardez jamais dans votre miroir.
  • Vous partagez la route avec les autos, motos, camions, tracteurs de ferme, touristes qui remorquent roulottes et bateaux, etc...
  • Un miroir pour voir ce qui vous suit est essentiel
  • Parfois vous bloquez vraiment le chemin et on vous klaxonne car un poids lourd n'a pas de place pour passer.
  • Rarement éclairée le soir
  • Souvent éclairé le soir
  • Si le revêtement est en asphalte, il est en très bonne condition
  • Un revêtement en poussière de roche est mieux qu'une route en mauvaise condition, la poussière de roche offre un roulement très doux et uniforme.
  • Presque toujours en asphalte, rarement en bonne condition. Les fissures, nid de poule, débris, bouche d'égoût sont des obstacles. L'asphalte est parfois rugueuse.
  • Les zones de construction ne sont pas pavées et particulièrement dangeureuses
  • Les probabilités d'avoir une crevaison et de déséquilibrer une roue est beaucoup plus grande que sur une piste cyclable.
  • Vous êtes dans la nature et voyez plusieurs animaux
  • Il règne un silence étrange sur la piste car vous n'êtes pas habitué d'être loin d'une route carrossable.
  • Même dans les zones sauvages, vous ne voyez pratiquement jamais d'animaux, sauf ceux écrasés sur la chaussé. La route est trop large et le bruit trop élevé, les animaux se tiennent à l'écart.
  • Sur le bord d'une route il y a toujours du bruit venant des véhicules ou des habitation et industries voisines.
  • Vous êtes loin de la civilisation, même proche d'une grande ville. Il règne un silence profond, on ne voit aucune présence humain, bâtiment et affichage. Le monde vous appartient
  • Vous êtes toujours dans la civilisation, à proximité des habitations. Il y a toujours un bruit quelconque, des bâtiment et des panneaux routiers.
  • La piste n'est pas large. Vous devez être attentif et rouler au milieu si possible. Une fausse manoeuvre mène rapidement hors de la piste
  • Quand il y a peu de trafic il est possible de rouler plus au centre et de profiter de la largeur
  • Vous passez à l'écart des zones commerciales. Il est parfois difficile de trouver un dépanneur, même dans une grande ville. Vous devez sortir de la piste pour explorer les environs et espérer trouver pas trop loin. Il est important d'avoir un bon guide avant de partir et de réserver les chambres d'hôtel avant de partir.
  • La route est bordée de commerce et la première chose que vous voyez à l'entrée d'un village est une enseigne de casse-croute ou dépanneur. Si vous cherchez un hôtel, un restaurant, un camping ou n'importe quel autres services, vous en trouverez à l'entrée de n'importe quelle ville.
  • Il est rare que le vent soit un facteur important dans votre déplacement. Même lorsque la piste est une ancienne voie ferrée à travers champs, il y a toujours une barrière de végétation qui a poussé de chaque coté et abrite la piste. Les pistes sont très souvent dans des parcs et forêts. On sait qu'il vente quand la cime des arbres s'agite, mais sur la piste en bas on ressent rien.
  • En groupe vous n'êtes pas obligé de vous suivre proche, chacun peut rouler à son rythme et admirer le paysage.
  • Le vent est un facteur important et devient vite une obsession. Les routes sont larges et le vent très présent. Dans les champs et sur le bord des cours d'eau il vente presque toujours.
  • A cause du vent, il est avantageux de rouler en groupe et de se suivre le nez dans les fesses de celui qui nous précède. Il est impossible de regarder le paysage, vous devez rester concentrer (stressé) et suivre le rythme de celui qui vous précède et/ou qui vous suit.
  • une piste cyclable a rarement des montées et descentes abruptes. Le niveau de difficulté est habituellement faible et n'importe qui avec n'importe quel type de vélo peut y rouler. Beaucoup de pistes cyclables sont aménagées sur d'anciens chemins de fer, sur les rives d'une rivière ou d'un canal, ce qui explique le niveau constant. Votre rythme est constant et pouvez vous arrêtez n'importe où pour admirer le paysage.
  • les routes sont jamais plates, des pentes abruptes et de longues inclinaison sur plusieurs kilomètres sont la norme. Parfois vous monter un viaduc ou descendez rapidement pour franchir un pont qui enjambe une belle rivière mais vous ne vous y arrêtez pas car vous perdriez votre élan pour remonter de l'autre coté. Vous prenez les pauses en haut des côtes.
  • il y a des aires de repos avec table de pique-nique à intervalle régulier
  • il y a des toilettes, qui ne sont pas toujours très agréables à utilisées, mais tout de même fort appréciées par la gente féminine en particulier.
  • il n'y aucun endroit pour vous arrêter sur le bord de la route. Vous prenez vos pauses dans le stationnement d'un dépanneur et dans un parc si vous en trouvez un.
  • Vous faites vos besoins sur le bord de la route et parfois courez à l'abris des regards avec votre rouleau de papier hygiénique.
  • si vous faites du camping, il est possible de camper sur le bord des pistes cyclables dans des endroits magnifiques, à l'écart de la civilisation. Vous avez l'embarras du choix. Souvent vous choisissez une aire de pique-nique avec un abris ou sur le bord d'un cours d'eau. En plus c'est totalement gratuit.
  • Si vous faites du camping, vous devez aller dans un terrain aménagé avec d'autres campeurs bruyants et payer pour une mauvaise nuit de sommeil.
  • autre option est de trouver un endroit discret où le propriétaire et la police ne viendrons pas vous déloger, mais les beaux sites se font rare en bordure des routes et vous roulez longtemps avant de trouver.
  • il y a peu de signalisation et à moins d'avoir une carte vous ne savez pas toujours où vous êtes, la distance à parcourir et les services à proximité
  • la signalisation routière est abondante, vous savez toujours où vous êtes, le nom des routes transversales, le nom du village où vous entrez.
  • la piste passe à proximité des lacs et rivières et on peut s'y baigner, même nu, sans déranger personne
  • la route passe à l'écart des lacs et rivières. Si vous voyez un beau lac proche de la route, des propriétés privés vous empêche d'aller vous y baigner.

Accueil

 

 

Accueil | Pistes cyclables par ville et région | Pistes cyclables par catégorie | Les meilleures pistes cyclables au Québec
Les types de pistes cyclables | Les cyclistes | Autres utilisateurs des pistes | La faune | Liens utiles
Le cyclotourisme | Route Verte | Sentier Transcanadien

Le guide complet des pistes cyclables au Québec
par Stéphane Lapointe